Icon Sport

CO/MHR, une histoire pas comme les autres...

CO/MHR, une histoire pas comme les autres...

Le 23/08/2019 à 09:42

TOP 14 - Le Castres olympique débute sa saison, samedi (18h00), à domicile face à Montpellier. Un véritable choc d'entrée de championnat contre un adversaire un peu particulier...

Pour débuter cette nouvelle saison de Top 14, le Castres olympique accueille Montpellier, une des grosse écuries du championnat, samedi (18h00), dans son antre de Pierre-Fabre. Un véritable choc dès l'entame de la compétition pour des Castrais revanchards à la maison. En difficulté l'an dernier dans ce secteur, le groupe dirigé désormais par Mauricio Reggiardo à l'occasion d'oublier un peu plus les vieux démons de la fin de saison passée. "On a été très fébrile à domicile la saison dernière. On a fait le job à l'extérieur en gagnant huit rencontres mais on en a perdu six chez nous. Tout le monde venait à Castres pour prendre des points, rappelle Julien Dumora.

On a l'esprit revanchard par rapport à cela. on veut réussir notre début de saison". "Pour l'ensemble du groupe, on est tous assez revanchard par rapport à notre fin de saison dernière. On avait toutes les cartes en main et on n'a pas répondu présent au bon moment surtout à la maison. Cela a été assez frustrant. L'ensemble de l'équipe a vraiment à cœur de se faire pardonner, surtout devant notre public.", poursuit le capitaine Mathieu Babillot.

Top 14 - Mathieu Babillot (Castres)

Top 14 - Mathieu Babillot (Castres)Icon Sport

Montpellier à l'aise dans le Tarn

Pas forcément évident face à des Cistes très à l'aise ces dernières saisons quand il s'agit de se déplacer dans le Tarn. "C'est toujours dur contre Montpellier. Il n'y a pas d'explications rationnelles. Mais dans le passé, c'est aussi une équipe qui pouvait nous ressembler pas mal avec des avants costauds, très forts sur les bases et un jeu basé sur l'occupation, rappelle Babillot.

Ils sont venus s'imposer les deux dernières années à Castres. Il y a deux ans, on avait pris un essai en fin de match avec Nadolo qui avait envoyé tout le monde bouler sur son aile et l'an dernier, cela a été un match haché. Ils se sont imposés de peu". "C'est vrai que cela fait deux ans qu'ils viennent s'imposer chez nous et ils viendront certainement avec les mêmes intentions cette année. Face à eux, les matches sont souvent accrochés à Pierre-Fabre. Je n'ai pas forcément d'explications à cela. C'est à nous d'être en garde pour bien commencer la saison.", complète Dumora.

Coup pour coup entre les deux formations

Mais le Castres olympique n'est pas en reste. Vainqueur de Montpellier (13-29) au stade de France il y a deux ans pour s'adjuger le bouclier de Brennus, les Tarnais s'étaient à nouveau imposés quelque semaines plus tard (20-25) au GGL stadium en ouverture de l'exercice 2018/2019. Bizarrement, les deux clubs n'ont cessé de se croiser ces dernières années se rendant à chaque fois coup pour coup.

Top 14 - Armand Battle (Castres) contre Montpellier

Top 14 - Armand Battle (Castres) contre MontpellierIcon Sport

Et les exemples, récents ou non ne manquent pas: "On ne peut pas forcément parler d'histoire particulière entre nous mais c'est vrai que l'on se croise souvent. Avant d'entrer dans l'effectif professionnel du CO, je me souviens de la demi-finale de 2014 quand Fabien Galthié était le coach deMontpellier. Tout s'était joué aux prolongations. Cela avait été un moment assez énorme, se souvient Mathieu Babillot.

"Montpellier est aussi venu gagner à Castres en match de barrages en 2011. Il y a aussi une année ou on a joué face à Montpellier quatre fois dans la saison. Deux fois lors de la saison régulière et deux fois en coupe d'Europe. Et puis on les a aussi joués en finale du Top 14... C'est une équipe que l'on croise assez souvent et c'est toujours très compliqué pour nous de jouer contre le MHR". Rendez-vous samedi pour un nouveau chapitre...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0