Icon Sport

Clermont veut rester à température

Clermont veut rester à température

Le 17/05/2019 à 15:32

TOP 14 - Après l’effervescence de leur victoire en Challenge Cup, les Clermontois se déplacent à Mayol pour un match sans enjeu comptable mais intéressant à plus d’un titre pour la suite de leur saison en Top 14.

"On a fait une belle chose mais ce n’est pas fini, on se reconcentre sur le Top 14 pour essayer d’aller chercher ce bout de bois que tout le monde a envie de soulever. On a vite basculé et Toulon comme Montpellier la semaine prochaine, c’est très costaud. On est à fond, on veut monter crescendo pour être tous prêts pour la demi-finale." Charlie Cassang et les Clermontois ont bien fêté le titre grâce à ce match placé dimanche soir mais le chapitre est déjà refermé. Retour au championnat domestique avec de la motivation quand même et le plein de confiance car l’ASM a déjà un titre dans la musette et un billet pour les demi-finales. C’est deux dernières journées pourraient paraitre longues mais joueurs comme entraîneurs y voyaient de nombreuses occasions de progresser encore.

Grosso, Cassang et Cancoriet sont venus en conférence de presse et n’allez pas dire à ces trois joueurs que ce match ne compte pas. Rémy Grosso n’a plus joué depuis un mois et il a faim. "Il y a de l’excitation comme pour tout le groupe je pense expliquait l’ailier auteur de 6 essais en Top 14. Le contexte peut porter à confusion mais il y a toujours un enjeu, même différent. Nous jouons sans pression, oui et non car comptablement on a fait le boulot, mais cela reste un match de Top 14 donc il y a toujours de la pression. Cela peut faire mal si on y va la fleur au fusil. " L’ailier international, comme d’autres, a une carte à jouer. "Forcément on veut bien faire, montrer que l’on est capable d’assurer sur des gros matches mais je ne pense pas être le seul. Que l’on soit titulaire indiscutable ou pas on a toujours envie d’être au niveau, phases finales ou pas. Toulon, c’est un gros match, on a envie de montrer des choses. "

Top 14 - Remy Grosso (Clermont)

Top 14 - Remy Grosso (Clermont)Icon Sport

Grosso comme Peter Betham n’a pas fait la finale contre La Rochelle. Le staff a fait des choix forts et cela maintient le groupe en appétit. Sur ce match, l’ASM ne veut pas dilapider les acquis de cette saison, durement gagnés sur les deux tableaux. "Le plus important c’est l’équipe rappelait Franck Azéma. Cette Challenge Cup a été remportée par tout un groupe donc il faut que l’on reste consistant contre Toulon collectivement de la même façon. La saison ne s’arrête pas pour nous, il faut être dans la construction et dans la progression de notre jeu. Au niveau du groupe, tout le monde doit avoir sa chance. On regarde l’état de forme des joueurs, physique comme mental, c’est primordial on le sait, et sur qui on peut compter. "

Il ne faut pas s’attendre à voir évoluer une équipe composée à 70% de minots sur la pelouse de Mayol comme en 2011 mais les jeunes comme les blessés de longue date, Zirakashvili, Toeava ou Cancoriet auront l’occasion de monter encore en puissance. "Il faut rendre une belle copie avouait Cancoriet, blessé mi-janvier et de retour contre l’Usap. Je suis zen, je suis bien entouré et il n’y a plus qu’à le montrer sur le terrain. J’ai récupéré de la masse du haut du corps, j’ai vite recouru avec les préparateurs physiques. Cela va piquer un peu à Mayol mais c’est normal. Je vais essayer de jouer 80 minutes et je pars de loin car à un moment je pensais ma saison terminée. C’est que du bonheur et un beau challenge dimanche pour nous car on a besoin de tout le monde et ça va commencer à taper. Les phases finales ce ne sont pas les mêmes matches. Il nous faut tout le monde."

" C’est que du bonheur pour moi et un beau challenge dimanche pour l’équipe car on a besoin de tout le monde et ça va commencer à taper."

Après la blessure de Morgan Parra, Charlie Cassang aura aussi l’occasion de monter en température, dans le sillage de Greig Laidlaw. "C’est triste pour Morgan et je ne lui ai jamais souhaité une blessure comme ça, je lui ai dit déclarait le Lot et garonnais. C’est souvent comme ça que l’on peut avoir du temps de jeu et je vais faire mon maximum pour apporter à l’équipe. A moi de gérer cette pression pour être prêt pour la demi-finale. Je m’entraîne fort depuis des semaines sur mon jeu au pied, sur le tir au but et si je dois prendre le relais j’essaierai d’être le meilleur possible pour que l’équipe ne baisse pas de niveau. Cela commence dimanche face au RCT."

Pris dans l’euphorie de cette victoire en Challenge Cup, les Clermontois ne se souvenaient presque pas du 49-0 reçu l’an dernier à Toulon. Prendre du plaisir, engranger des certitudes pour les matches à venir, voilà l’objectif des Clermontois, déjà vainqueurs 6 fois cette saison hors du Michelin. "Il y aura beaucoup d’intensité, Toulon a toujours un gros pack, plus mobile qu’avant je trouve analysait Cancoriet. C’est dur d’oublier quand même le score de l’an dernier… Cela va taper, il y aura une belle opposition et beaucoup d’émotions aussi chez-eux car deux grands Messieurs du RCT, comme Guilhem (Guirado) et Mathieu (Bastareaud) vont partir. Leur groupe toulonnais aura envie de tout fracasser pour eux. A nous de passer au-dessus de ça pour faire un bon match."

Un RCT-ASM reste un rendez-vous important pour les supporters comme pour les joueurs même si Toulon, 10e, est dans la même situation que Clermont la saison dernière. "On va être bien reçu, il y a toujours de l’ambiance là-bas déclarait Cassang. Malgré l’émotion pour eux, on va rester froid, concentrer et suivre notre jeu et notre stratégie, essayer de mener le match à notre main." Rester froid à Mayol et garder la machine à température, un beau challenge pour l’ASM.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés