Icon Sport

Top 14 - Clermont : la positive attitude

Clermont : la positive attitude

Le 25/02/2019 à 17:55

TOP 14 - Si Clermont s’est incliné à Lyon, ce dimanche, l’ASM se voulait plus que positive malgré ce revers. Dans un duel intense, cette équipe remaniée a fait plus que rivaliser et se tourne maintenant vers deux réceptions.

Une pénalité manquée par Kévin Viallard dans les derniers instants du duel face au LOU prive l’ASM d’un bonus défensif qui aurait certainement été mérité, mais la faute n’incombe absolument pas au demi de mêlée de 18 ans qui faisait sa première apparition en Top 14. Davantage à ces petites fautes commises au cœur de la seconde période d’une rencontre équilibrée qui aura vu le banc lyonnais faire la différence face à son homologue clermontois. Pas d’inquiétude à avoir, plus de la frustration de n’avoir pas réussi à faire craquer la meilleure défense du Top 14.

Des internationaux absents, et un collectif remanié, il a fallu composer avec une charnière Charlie Cassang / Patricio Fernandez alignée au coup d’envoi seulement pour la cinquième fois de la saison. Le dernier match de l’ouvreur remontait à fin janvier et celui-ci concède "avoir manqué de repères. Mais l’Argentin – qui défiait son futur club – retient le positif, on savait que ce serait un match compliqué mais je pense que l’on a été honnête envers nous-mêmes. On a tout donné. On a fait des erreurs, moi le premier, mais je pense qu’il y a de bonnes choses. Ça fait un peu chier de ne rien ramener. On a fait des erreurs défensives."

" On rate une opportunité de faire un break "

Ce rythme, il a d’abord profité aux Clermontois mais la pression s’est inversée au fil de la partie. "Physiquement c’était dur et on n’a pas été vraiment efficace alors que l’on avait parlé avant le match de notre discipline et des vingt dernières minutes. On a lâché ça et la conséquence, c’est que l’on repart avec zéro point. On a tout mis et on n’a pas manqué de grands choses, concède un Nick Abendanon qui a justement encore besoin de retrouver le rythme après presque un an d’absence. J’ai pensé que ça allait être facile de revenir et d’être le même qu’avant mais, honnêtement, c’est dur de retrouver les sensations et le rythme. Je trouve que cela revient petit à petit. Je vais travailler plus dur physiquement pour être prêt pour les phases finales.

"Les regrets de l’arrière anglais se portent surtout sur le fait que "l’on rate une opportunité de faire un break avec Toulouse. Maintenant on a deux matches à domicile donc j’espère que l’on pourra, peut-être avec les internationaux qui vont revenir, rattraper les points que l’on a perdus aujourd’hui (dimanche, ndlr)."

" On rentre dans le money time "

Grenoble et Pau vont se présenter au Michelin lors des deux prochaines journées, "ils vont venir avec toutes leurs armes donc c’est à nous de gagner ces matches. On rentre dans le money time, c’est à nous de faire le boulot", insiste Patricio Fernandez. Et comme le constate Nick Abendanon, "on a des jeunes qui ont très bien joué", à l’instar de la prestation d’Alexandre Fischer en troisième ligne ce qui est une bonne chose ajoutée au fait que d’autres cadres reviennent bien, comme Alexandre Lapandy. Bref, pas de quoi douter.

Contenus sponsorisés