Icon Sport

Top 14 - Clermont - Eviter les trous d’air

Eviter les trous d’air

Le 02/09/2018 à 10:22Mis à jour Le 02/09/2018 à 11:22

TOP 14 - Avec une seule victoire à l’extérieur l’an dernier, l’ASM a perdu le goût du voyage. Face aux gros, elle est souvent revenue les valises pleines de ses déplacements. L’heure est venue de recadrer tout ça, face au Racing 92, là où les Clermontois avaient presque pris soixante points en janvier dernier (58-6).

"C’est un gros test, cela va monter d’un niveau et c’est aussi notre premier match à l’extérieur. On veut bien démarrer la saison hors du Michelin. " Peter Betham et les Clermontois en sont conscients, la saison dernière, ils ont eu le mal des transports. 51-20 à La Rochelle, 49-0 à Toulon, 50-13 au Stade français et 58-6 au Racing 92… Les Clermontois ont chargé chez les cadors du Top 14. L’ASM n’a pas voyagé en première classe ne signant qu’une victoire hors de ses bases, dans le derby face à Brive. Pour le reste, le champion 2017 a gâché avec un nul à Oyonnax et une défaite à Pau sur le fil. Il prendra un autre bonus défensif, au MHR, ce qui fera huit points au total en déplacement. C’est maigre.

Pour exister en haut du classement, Benjamin Kayser et les Auvergnats doivent réapprendre à bien s’exporter. "C’est le premier déplacement qui compte et en plus c’est une des références de ce Top 14 explique le talonneur. On va voir ce que l’on a dans le ventre. Quand on se sent un peu trop arrivé on peut se prendre une belle baffe dans la gueule et on va tout faire pour que cela ne soit pas dimanche. "

Pas besoin de rappeler à l’ancien parisien toutes ces déconvenues en déplacement et celle subie à Nanterre en janvier. "L’an dernier, cela a été un échec absolu de notre défense sur toute la saison. C’est inacceptable et cela a été un gros axe de travail cet été. On a analysé nos manques quand on a pris ces coups de bambous. Si défensivement on reproduit cela, on ne sera pas dans les clous. "

Benjamin Kayser :

" Quand on se sent un peu trop arrivé on peut se prendre une belle baffe dans la gueule et on va tout faire pour que cela ne soit pas dimanche. "

Lors de la saison 2015-2016, l’ASM avait remporté 9 matches à l’extérieur ce qui reste un record et un sérieux contraste avec la saison dernière. "Si on refait les mêmes matches hors de nos bases cela ne passera pas rappelle Rabah Slimani. Tous les points comptent. C’est une grosse équipe du Racing qui l’an dernier nous a joué plusieurs mauvais tours et chaque saison ce sont des grosses rencontres. Beaucoup ont été surpris de la performance du Racing à Mayol. Oui ils sont prêts mais nous aussi on est tous prêts. C’est une nouvelle saison, on efface tout et on recommence. Le vrai test c’est dimanche. "

Les Clermontois veulent oublier ce 58 à 6, ce cauchemar, accentué par le KO de Samuel Ezeala et ces huit essais encaissés sur le terrain synthétique des Racingmen. "Je ne sais pas si c’est une revanche avouait Rabah Slimani. L’année dernière c’était une erreur de parcours. Oui c’est particulier mais ce n’est pas le revêtement qui fera la qualité de notre match ou pas. Et que le toit soit fermé ou ouvert, il faut y aller. L’important c’est ce que l’on va produire là-bas et ce que l’on va donner."

Hormis lors de la demi-finale à Marseille en 2017, le Racing 92 donne toujours du souci aux Clermontois ces dernières saisons. En 2016 à Rennes en Top 14 ou l’an dernier en quart de Champions Cup, les Ciel et Blanc avaient ruinés les espoirs des Jaune et Bleu. "Cette équipe est en place avec un bon départ à Toulon déclarait Franck Azéma. Cette équipe était déjà en place la saison passée, elle reste dans la même lignée. C’est une bonne évaluation. C’est une équipe que l’on retrouve régulièrement sur les phases finales, elle nous a battus au Michelin en Coupe d’Europe. Ce match est tôt dans la saison mais cela permet de voir où on se situe et ce qu’il faut faire pour être à leur niveau, ce qui nous manque. C’est la meilleure équipe du Top 14 en ce moment. "

La dernière victoire des Auvergnats dans les Hauts-de-Seine remonte à septembre 2011. Face au vice-champion d’Europe, toujours invaincu dans sa nouvelle enceinte, les Clermontois veulent montrer qu’ils savent encore voyager.

EN PLUS

Sans Ezeala ni Raka

Pour ce déplacement, les Clermontois n’aligneront pas Samuel Ezeala, auteur d’un doublé contre Agen le weekend dernier et protégé par rapport à ce qu’il s’est passé l’an dernier. "C’est du bon sens pour moi, il a dix-huit ans expliquait Franck Azéma. C’est le protéger par rapport au contexte médiatique, d’ailleurs on en reparle en permanence. Pour lui il faut évacuer ça même s’il l’a fait depuis longtemps. Sam a envie de jouer mais surtout que l’on parle de lui pour ses performances comme contre Agen. C’est rassurant pour lui de ne pas être dans le groupe ce dimanche. La question ne s’est même pas posée…"

Contenus sponsorisés
0
0