Icon Sport

Castres : un CO en pleine reconstruction

Castres : un CO en pleine reconstruction

Le 06/09/2019 à 10:29Mis à jour Le 06/09/2019 à 18:36

TOP 14 - Pour le compte de la troisième journée de Top 14, Castres accueille l'UBB de Christophe Urios. Un grand rendez-vous pour les joueurs de Mauricio Reggiardo en pleine reconstruction...

Au moment de recevoir l'Union Bordeaux-Bègles, le nouveau club de Christophe Urios qui impressionne dans ce début de saison, le Castres Olympique, lui, semble encore en pleine phase d'apprentissage. Après deux journées de championnat, le CO n'a pas encore trouvé son rythme de croisière. La victoire in extremis (26-25) à Pierre Fabre face à Montpellier en ouverture du Top 14 et la défaite (24-13) au Racing 92 le week-end dernier n'ont pas totalement convaincu les amoureux du Castres olympique.

"On a fait quelques changements et il y a forcément un temps d'adaptation. Je suis très content de mon groupe mais pour l'instant, on est en pleine évolution, reconnait Mauricio Reggiardo. Je suis satisfait du comportement, de l'engagement et de l'investissement de l'équipe. Le côté humain de ce groupe est excellent comme la qualité de travail. Il y a une évolution de jeu sur le terrain mais cela va prendre un peu de temps. On est encore dans la construction".

Racing-Castres

Racing-CastresRugbyrama

Améliorer la conquête

"Face au Racing, la conquête n'a pas été bonne. On n'a pas maîtrisé notre rugby, les situations favorables et défavorables. On connaissait le contexte. On savait tous qu'on allait jouer contre un Racing en colère. Ils ont mis beaucoup d'intensité et on n'a pas répondu présent. On a eu le ballon mais on n'a pas maitrisé notre rugby. On s'est mis en difficulté et puis après, ce n'était pas facile de revenir. On a ce que l'on mérite", poursuit le nouveau manager du CO qui s'attend à un gros combat face à l'UBB.

Lucide, l'ancien manager du SUA sait que son groupe doit encore progresser, notamment en conquête. "On essaye de mettre un rugby en place mais pour le mettre en place, il faut obligatoirement une bonne conquête. On doit avoir des ballons de qualité pour pouvoir jouer et pour l'instant ce n'est pas le cas, notamment contre le Racing 92". Lucide mais pas inquiet pour autant, "Je ne suis pas inquiet. Ce sont des repères que nous allons trouver. Travailler ensemble toutes les semaines va le permettre. Vivre ces situations va aussi nous amener à améliorer notre rugby", complète le manager. Et il le faudra pour venir à bout de l'UBB, toujours invaincu cette saison...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0