Icon Sport

Castres frappe un grand coup à Bordeaux

Castres frappe un grand coup à Bordeaux

Le 13/04/2019 à 16:52Mis à jour Le 13/04/2019 à 17:23

TOP 14 - L’UBB n’est pas éliminée de la course aux phases finales mais le club de son futur manager Christophe Urios l’a mis dans de sales draps. Crispés dans ce rendez-vous capital de fin de saison, les Girondins se sont inclinés à Chaban-Delmas (12-16) face à un concurrent direct qui réalise au contraire une excellente opération.

Mené à l’issue d’un premier acte très pauvre en termes de jeu, le champion de France a renversé son adversaire en seconde période grâce à des essais de Palis (43e) et Rallier (53e) et a su contraindre les hommes de Joe Worsley au mutisme jusqu’au bout. Une victoire pleine de pragmatisme qui permet au CO de remonter provisoirement à la troisième place.

Le money-time n’a jamais été très favorable à l’UBB ces dernières saisons et nul doute que les supporters girondins verront ressurgir, à l’issue de ce match, les fantômes d’un passé récent. Sous un beau soleil et une affluence des grands jours, toutes les conditions semblaient réunies pour voir l’Union se sublimer. Elle s’est au contraire fourvoyée, par la pression du résultat et les caractéristiques spécifiques d’empêcheurs de tourner en rond des Tarnais, dans un jeu d’occupation peu ambitieux qui ne lui convient pas. Castres a, de son côté, attendu patiemment son heure dans ce rugby qu’il affectionne plus. Résultat : une première période des plus ennuyeuses, hâchée par les fautes de main et les fautes tout court (6-3).

8 victoires sur les 9 dernières journées pour le CO

Castres a donc imposé son rythme dans ce match et placé les bonnes attaques au bon moment. Avec un jeu un peu moins direct après la pause, les partenaires de Benjamin Urdapilleta, auteur d’une passe décisive au pied pour Palis (43e), ont fait le nécessaire pour s’ouvrir la voie du succès. Frustrés, parfois tombés dans le jeu des provocations, notamment celles de Rory Kockott qui s’est régalé dans ce domaine, les Girondins n’ont pas pu répondre stratégiquement, malgré un changement de charnière bénéfique à l’approche du dernier quart d’heure.

Christophe Urios - Castres

Christophe Urios - CastresIcon Sport

Interrogé cette semaine sur la complexité de préparer un match face à sa future équipe, Christophe Urios a apporté une belle réponse en proposant une tactique payante qui ouvre un peu plus la voie des phases finales à son équipe. Avec 8 victoires sur les 9 dernières journées de Top 14, le CO fonce à vive allure et peut légitimement espérer, en plus de défendre son titre dans un mois, de recevoir son barrage. Les facéties du destin voudront peut-être que ce soit face à l’UBB, si toutefois cette dernière arrive à retrouver un peu de sang-froid dans le sprint final.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0