Icon Sport

Top 14 - Camille Lopez (Clermont) - Brock James (Bordeaux) : l’élève retrouve son maître

L’élève retrouve son maître

Le 21/09/2018 à 17:40Mis à jour Le 21/09/2018 à 17:42

TOP 14 - Camille Lopez, l’ouvreur international de l’ASM enchaîne les matches de haut niveau. Face à l’UBB son ancien club, il croisera la route de Brock James son modèle quand il est arrivé à Clermont.

Si les années ont passé, Camille Lopez garde de très bons souvenirs de sa période bordelaise. Arrivé en 2009 de Mauléon en Fédérale 1, le Basque réalise alors quatre saisons pleines sous le maillot girondin. "Chaban-Delmas, cela reste très particulier car j’y ai vécu de grands moments et c’est là que j’ai fait mes débuts dans le monde professionnel. J’y reviens avec plaisir." Arrivé du monde amateur, le Souletin explose au haut niveau et après une année à l’Usap, il signe à l’ASM en 2014. Durant deux saisons, il sera en concurrence avec Brock James son vis-à-vis sur la pelouse de Chaban-Delmas samedi. Un match dans le match qu’il aborde avec beaucoup de sérénité.

Top 14 - Camille Lopez (Perpignan) contre Montpellier le 13 septembre 2013

Top 14 - Camille Lopez (Perpignan) contre Montpellier le 13 septembre 2013Icon Sport

Les deux numéros dix se sont déjà affrontés lors de la première année de Brock James à La Rochelle. "L’équipe de Bordeaux a beaucoup changé, je n’en connais plus beaucoup mais c’est toujours un plaisir de retrouver Brock, on a passé du bon temps à l’ASM avoue Camille Lopez. On connait la qualité du joueur, on sait qu’il est redoutable, il sait tout faire." Les deux joueurs ont cohabité pendant deux saisons à l’ASM de 2014 à 2016 avant que Brock James ne refuse la proposition d’un an de contrat de l’ASM, mettant fin à une idylle commencée en 2006.

Cette concurrence a toujours été saine et Camille Lopez refuse alors d’incarner "l’après Brock James". Lors de la saison 2014-2015, les deux joueurs ont eu leur part du gâteau. Le Basque revient très fort en Coupe d’Europe après une blessure au genou et contre le Munster à Thomond Park, il rayonne. Blessé avec les Bleus pendant le Tournoi des 6 Nations, Lopez laissera sa place à l’Australien durant les quarts et demi-finales de Champion Cup, avant que James ne passe lui aussi son tour quelques minutes avant la finale contre Toulon. En juin, c’est Camille Lopez qui débutera la finale du Top 14 contre le Stade français.

Top 14 - Brock James (Clermont) contre Agen le 16 avril 2016

Top 14 - Brock James (Clermont) contre Agen le 16 avril 2016Icon Sport

La passation de pouvoir arrive réellement la saison suivante avec les pépins physique de James qui est touché par une arythmie cardiaque en juillet 2015 puis une blessure à la cuisse en novembre. Camille Lopez a pris ses marques et signe 21 titularisations contre 7 pour Brock James. L’élève a dépassé le maitre mais il a surtout beaucoup appris au contact de l’idole de la Yellow Army qu’il voyait comme un modèle et un exemple à son arrivée en Auvergne. "Je regarde ce que je peux prendre de son jeu pour améliorer le mien déclarait-il à l’époque. Il y a plein de choses que l’un a et que l’autre n’a pas. Nous n’avons pas le même registre, nous avons nos spécificités, nous sommes complémentaires. Quand je vois la qualité du jeu au pied de Brock, qu’il soit long ou court, c’est un point fort énorme."

A ce niveau, Camille Lopez a de qui tenir, on l’a vu depuis quelques saisons, il maîtrise parfaitement cette facette du poste d’ouvreur. Entraîneur-joueur à l’UBB, Brock James essayera de décrypter au mieux le jeu de l’ASM et celui de son ouvreur. "On connait Brock et il nous connait très bien aussi avouait Franck Azéma. C’est équilibré. C’est quelqu’un qui a toujours été dans la stratégie et dans l’envie de partager. Certaines attitudes montraient qu’il avait envie de se tourner vers ça et il ne le cachait pas. Il aime partager." Comme il l’a fait avec Camille Lopez pendant deux saisons.

" J’aimerais être dans le même état à son âge"

Aujourd’hui, l’ouvreur de 29 ans reste admiratif de la longévité de son aîné et de son niveau de jeu. A bientôt 37 ans, "Brockie" peut encore conduire le jeu de l’UBB en l’absence de Matthieu Jalibert blessé. "J’aimerais être dans le même état à son âge avoue Camille Lopez. Mais je pense que cela sera plus compliqué pour moi. Brock est encore capable de jouer au haut niveau, il est en forme et tant mieux pour lui." Considéré pour beaucoup comme le meilleur numéro dix français, Camille Lopez prend de plus en plus d’importance dans le groupe clermontois.

Leader de jeu, l’ouvreur aux 16 sélections est aussi en train de prendre beaucoup de place dans le cœur des supporters jaune et bleu. Presque autant que son modèle.

Contenus sponsorisés
0
0