Icon Sport

Brive-Racing 92 : le Racing était trop fort

Brive-Racing 92 : le Racing était trop fort
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 29/08/2020 à 09:17Mis à jour Le 29/08/2020 à 16:14

TOP 14 - Même si, de leur propre aveu, les Racingmen se sont montrés imprécis, les Brivistes n'ont rien pu faire face à l'armada francilienne, notamment à cause de neuf ballons perdus en touche. Résultat : 19-31.

Les Brivistes ont plutôt bien démarré la rencontre en marquant directement par leur ailier fidjien Bituniyata après une perte de balle du capitaine francilien Henry Chavancy à hauteur de ses 40 mètres après seulement trois minutes de jeu. Quelques minutes plus tard, Iribaren réduisait l'écart au score en passant une pénalité facile, située juste en face des poteaux. La partie s'est ensuite débridée, les deux équipes parvenant à enchaîner quelques belles séquences de jeu avec des percées de Bituniyata pour Brive et Vakatawa pour le Racing. Bien que maladroits, les Franciliens ont fini par enfoncer le clou grâce à un essai collectif marqué sur un maul après touche – bien aidé par le carton jaune donné au capitaine briviste Voisin -, reprenant ainsi le score (5-10).

L'avantage au score reflétait bien la tournure que prenait la rencontre : en monopolisant le ballon et en profitant des fautes d'indiscipline des Brivistes, les Racingmen mettaient peu à peu la main sur le match, et marquaient un autre essai sur un maul après touche par Camille Chat pour porter le score à 5-17. Le public corrézien attendait alors une réponse de ses troupes, mais un alignement défaillant et une mêlée soumise les en empêcha. Peu avant la mi-temps, Laranjeira rendait un ballon trop facile au pied, lequel fut envoyé aussitôt par Iribaren à moins de 10 mètres de la ligne. Brive perdait son lancer, et Yoan Tanga-Mangene envoyait Hervé et Peet Marais dans le décor avant de marquer seul en marchant sous les poteaux. Fort heureusement, les Brivistes réagissaient enfin avec un essai marqué par le talonneur Dufour sur ballon porté après touche.

Premières minutes de Beale en Top 14

En deuxième mi-temps, le staff briviste opérait un grand changement avec les entrées de Hirèche, Jurand et Blanc. Idem côté Racing avec les entrées de Trinh-Duc (au centre), Klemenczak, Baubigny, Ryan, Russell, Le Roux, Machenaud ou Joseph pour ne citer qu'eux. Malgré tous leurs problèmes en conquête, les Brivistes parvinrent toutefois à faire le siège du camp adverse, mais sans pouvoir marquer des points.

Erreur fatale. Car en face, l'armada francilienne n'a eu aucun mal à revenir dans le camp briviste, d'autant que le CAB perdait son capitaine Saïd Hirèche et son talonneur Narisia sur saignement. De quoi déstabiliser encore un peu plus les avants brivistes qui, trop distraits, laissèrent Maxime Machenaud inscrire un essai seul sur une pénalité gagnée en mêlée vite jouée. Kurtley Beale a fini par entrer en jeu à une douzaine de minutes de la fin, en position d'arrière. Il fut rapidement mis à contribution sur un énième ballon rendu au pied trop facilement par les Brivistes, et lança Trinh-Duc au centre du terrain. Il fut ensuite le témoin impuissant d'un contre lancé par le centre Douglas et l'ailier Jurand au terme duquel Tirefort plongea dans l'en-but francilien pour réduire la marque. Un sursaut d'orgueil pour la formation corrézienne qui n'aurait de toute façon pas pu remporter ce match avec autant de déchets en conquête.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés