Icon Sport

Brive : deux matchs cruciaux pour la suite de la saison

Brive : deux matchs cruciaux pour la suite de la saison

Le 21/02/2020 à 13:16Mis à jour Le 21/02/2020 à 13:24

TOP 14 - Le CA Brive s’avance vers une série de deux réceptions, cruciales pour la suite de sa saison. Moins à l’aise dans son antre d’Amédée-Domenech depuis quelques semaines, le promu doit retrouver de sa superbe, et faire abstraction des nombreuses absences au moment d’accueillir Agen ce samedi soir…

Loin d’être ridicule la semaine passée à Toulon, Brive est revenu de la rade avec trois nouvelles blessures (Cerqueira, Faaso’o et Olding). Avec près d’une douzaine de joueurs sur le flanc, mais aussi la suspension de Peniami Narisia pour trois cartons jaunes et les joueurs retenus par les échéances internationales, Brive pourrait être inquiet au moment de recevoir un concurrent direct au maintien. Pourtant, Dans le sillage de son manager Jérémy Davidson, le club corrézien reste serein et déterminé à être performant sur ce bloc.

Un effectif plus dense et des jeunes pour aborder Agen et Lyon

Si les suiveurs et supporters du club réclamaient un joker médical, en particulier au poste de demi de mêlée, Jeremy Davidson penche pour d’autres solutions : "On ne peut pas dire un jour vouloir développer notre équipe de jeunes en lui donnant du temps de jeu pour progresser et le lendemain vouloir prendre un joker médical. Ce serait contraire à notre philosophie depuis deux ans. De plus, avec un effectif plus fourni, nous avons des solutions en interne. Concernant l’absence de Julien Blanc et le poste de demi de mêlée, Vasil Lobzhanidze a été libéré par la Géorgie ce week-end et nous disposons aussi de David Delarue et Quentin Delord pour couvrir le poste."

Un effectif plus dense qui offre d’autres vertus pour l’emblématique capitaine, Saïd Hirèche : "Il y a de la concurrence dans toutes les lignes et les jeunes poussent fort derrière, pour avoir eux aussi du temps de jeu. C’est très intéressant, car il existe une véritable émulation pour gagner sa place chaque week-end dans le groupe."

Le match de l’année, puis la réception de l’ogre lyonnais

Pas de panique donc dans les rangs brivistes au moment d’aborder la cruciale réception d’Agen : "Pour nous, c’est le match de l’année ! Rien ne sera joué au sortir de cette réception d’Agen, mais on se donnerait clairement de l’air sur le bas du classement et de la sérénité pour aborder la suite de la saison." Le manager irlandais sait qu’une victoire sur la lanterne rouge du classement libèrerait les esprits, en particulier celui du capitaine, avant de recevoir dans la foulée l’ogre lyonnais : "On aura sans doute une pression plus forte pour le match d’Agen car c’est un concurrent direct pour le maintien. Mais si on réussit à imposer notre jeu et à l’emporter, on abordera le match de Lyon dans les meilleures dispositions pour tenter de créer l’exploit !"

Deux victoires dans ce bloc placeraient alors les Brivistes aux portes du Top 6, de quoi nourrir de nouvelles ambitions pour la suite de la saison ? Jeremy Davidson balaye l’idée d’un revers de main : "Le classement est vraiment très serré et si deux victoires nous donneraient de l’air et nous rapprocheraient du Top 6, deux défaites nous enverraient dans le fond du classement … Alors on reste humble et on fera les comptes à la fin de la saison !"

Si Brive peut basculer dans la bonne partie du classement en cas de double succès lors des deux prochaines journées, c’est bien la réception d’Agen, ce samedi soir, qui est dans tous les esprits. Malgré ses nombreuses absences, le club corrézien peut faire le break sur la dernière place, et prendre ainsi une avance considérable sur son adversaire du week-end dans l’optique du maintien en Top 14.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés