Icon Sport

Serin est de retour

Serin est de retour

Le 21/03/2019 à 17:20Mis à jour Le 21/03/2019 à 18:29

TOP 14 - L'UBB retrouve pour le déplacement au Racing, son demi de mêlée international, Baptiste Serin.

Tranquille comme Baptiste ! Les quelques supporters et habitués de l'entraînement du stade André Moga ne cachent pas leur plaisir. Baptiste Serin est de retour. Et pour nombre d'entre eux, sa présence, constitue un sacrée atout en vue des joutes décisives de fin de Top 14. Le "9" international n'a que peu joué dans ce funeste Tournoi des VI nations, mais ses rentrées ont encore démontré qu'il avait la taille patron. Et pour l'UBB, c'est tout bonus avant d'aller défier l'équipe XXL du Racing à l'Arena. Baptiste Serin demeure ainsi le 4e réalisateur du Top 14, malgré une absence de 5 journées. Il possède encore un taux de 83,6 % de réussite face aux poteaux. Appréciable dans ce sprint final, même si le Landais d'origine demeure modeste, comme à son habitude : "Je ne sais pas s'ils ont besoin de moi. J'espère que je pourrai apporter quelque chose de plus. Car si on arrive à garder ce niveau de performance à domicile et avoir un petit exploit à l'extérieur, on ne sera pas loin de la vérité. J'arrive très motivé avec le peu de temps de jeu que j'ai eu. Donc physiquement je vais très bien, comparé aux années précédentes. Maintenant, la vérité, ce sera sur le terrain."

" Il faudra se battre à chaque match. "

Le Parentissois demeure surtout un leader. Capitaine de l'équipe en l'absence de Jeff Poirot, Baptiste est d'abord le « patron » de l'équipe. Patron, car les gros l'écoutent et le suivent. Patron encore, car il sent les coups comme personne. Lors de la victoire à Castres, il est à la dernière passe pour le premier essai à la 6e, et score 6 pénalités et 2 transformations, soit 22 points sur un total de 32. Ce n'est ici qu'un exemple, mais Joe Worlsley connaît l'influence de son demi de mêlée sur ses coéquipiers. Nul autre que lui au sein de l'équipe ne sait mieux quand appuyer avec les gros dans l'axe, aller vers les extérieurs ou se faire la malle au ras du regroupement. Son alternance entre jeu au pied, ballons passés ou joués seul, offre plus d'options au jeu girondin. D'ailleurs son association avec un autre petit génie de l'ovalie, Matthieu Jalibert sera guettée. Car les deux pépites de l'UBB n'ont joué en gros que 4 mois ensemble. Cette charnière vif argent pourrait donner le tournis à bien des équipes en ce début de printemps.

Top 14 - Baptiste Serin (Bordeaux) essaye de plaquer Sergio Parisse épaulé par son coéquipier Kylan Hamdaoui (Stade français)

Top 14 - Baptiste Serin (Bordeaux) essaye de plaquer Sergio Parisse épaulé par son coéquipier Kylan Hamdaoui (Stade français)Icon Sport

Enfin, comment ne pas mettre en avant, la hargne de Baptiste. Le joueur déteste la défaite plus que tout et a gagné en maturité. Il arrive à un moment de la saison où l'Union doit conserver de la maîtrise et gagner en efficacité. Quant à sa fraîcheur, avec 64 minutes de jeu au total lors du Tournoi, Baptiste Serin devrait être au top. Idéal pour jouer au Racing. Le demi de mêlée s'en lèche les babines : "Il faudra se battre à chaque match. On va déjà commencer par le Racing, l'une des meilleures équipes de notre championnat au niveau de l'attaque et surtout à domicile. Il va falloir y aller avec nos armes et un peu d'ambition quand même. Il faut essayer de ne rien lâcher et de rapporter des points de là-bas.". Et à 7 journées de la fin avec 4 déplacements en prévision, Baptiste veut que son équipe puisse jouer sa carte à fond : "Il va falloir continuer à mettre un standing très haut parce que l'UBB n'a aucune marge de manœuvre. On n'a pas du tout les clés en main. Il n'y rien à compter, il faut jouer tous les matches pour les gagner."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0