Icon Sport

Couilloud, le retour du petit prodige

Couilloud, le retour du petit prodige
Par Rugbyrama

Le 17/04/2019 à 15:12Mis à jour Le 17/04/2019 à 15:18

TOP 14 - Baptiste Couilloud, jeune demi de mêlée de 21 ans a retrouvé le chemin des terrains le week-end dernier face à Perpignan. Absent depuis près de six mois, est ce qu’il peut faire partie du groupe France pour la Coupe du Monde.

On joue la 61e minute au Stade de Gerland. Lyon affronte Perpignan et fil vers une neuvième victoire à domicile cette saison. Mais plus que ce succès, tout le stade attendait le retour de son petit protégé, Baptiste Couilloud.

Âgé seulement de 21 ans il avait toutes les qualités d’un futur très grand joueur. Malheureusement en septembre dernier, le demi de mêlée du Lou se blesse contre Grenoble. Le diagnostic est dur, fracture de la malléole avec rupture ligamentaire. Coup dur pour celui qui venait de découvrir le maillot bleu.

Un retour à la compétition

"Ça fait chaud au cœur. Je suis content de voir que j’ai manqué à Gerland autant que Gerland m’a manqué" confiera-t-il au Midi Olympique.

Dans ce match face à l’Usap il a semblé retrouver de bonnes sensations. Une explosivité déconcertante pour l’adversaire, une capacité à sortir rapidement les ballons. Des qualités qui lui ont permis de s’imposer comme un titulaire indispensable dans l’effectif du Lou Rugby.

Il avouera en souriant, "Pierre Mignoni m’avait mis en garde et dit de ne pas trop surjouer. Je ne l’ai pas trop écouté". On peut comprendre qu’après tant de temps d’absence il y avait bien plus que des fourmis dans les jambes. Surtout après avoir gouter par trois fois les joies de l’équipe de France durant le Six Nations (Pays-de-Galles, Angleterre, Italie).

Une chance de le voir en équipe de France ?

Déjà tout heureux de retrouver l’odeur de la pelouse on se doute que l’équipe de France n’est pas au premier plan de ses projets. Pourtant, le Lou devrait se qualifier pour les phases. Ainsi, avec l’ambition de Pierre Mignoni de faire aussi bien voire mieux que l’année passée (demi-finale perdue face à Montpellier), Lyon peut possiblement avoir encore sept matches à jouer. Assez pour espérer taper de l’œil de Brunel ou encore Galthier ? Pas impossible, mais pas évident.

Dans la lignée d’un Antoine Dupont, ce joueur respire le rugby. Les supporters lyonnais ne souhaitent que le voir évoluer sous le maillot bleu au Japon. Ce n’est qu’une possibilité, le plus important, c’est de retrouver une forme olympique pour le Top 14.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés