Icon Sport

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon) : "Je pense que l’on va rebondir rapidement"

Couilloud : "Je pense que l’on va rebondir rapidement"

Le 04/09/2018 à 16:18Mis à jour Le 04/09/2018 à 17:59

TOP 14 - Alors qu’il se déplace ce samedi à Perpignan, le LOU reste sur un nul face à Toulouse et une défaite à Castres. Il y a déjà une certaine pression du résultat mais à l’image de son demi de mêlée international, Baptiste Couilloud, le club lyonnais garde la confiance.

Rugbyrama : Avec un nul et une défaite au compteur, ce n’est pas le début de saison espéré…

Baptiste Couilloud : Oui c’est un peu frustrant. Après, on est quand même optimiste pour la suite parce que l’on a un bel effectif et des qualités pour réagir rapidement. Dans le contenu, je trouve que l’on propose de belles choses. C’est dommage d’en sortir avec si peu de points. Contre Castres, on a vraiment fait une bonne première période dans l’organisation et l’agressivité. On a montré de l’engagement et c’est ce qu’il faut retenir. Ce seront les points essentiels du match à Perpignan. Je pense que l’on va rebondir rapidement.

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon) contre Castres

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon) contre CastresIcon Sport

Sur vos deux premiers matches, c’est en seconde période que les difficultés ont couté cher (seulement 6 points sur 32 inscrits l’ont été après la pause, ndlr).

B.C. : C’est vrai qu’il va falloir faire en sorte que cela ne se reproduise plus. La semaine dernière à Castres, c’est le tournant du match. Si on ne prend pas cet essai d’entrée de seconde période… On avait quand même un ascendant psychologique sur notre adversaire. On va travailler sur ça mais je ne suis pas inquiet.

Alors, qu’est-ce qu’il manque pour décrocher cette première victoire ?

B.C. : Il manque de la régularité et de la constance tout au long de la rencontre. On est performant, agressif et précis. On a des qualités mais on n’arrive pas à maintenir le cap sur 80 minutes. Si on est capable de faire ça, on est capable de battre n’importe qui. Il va falloir ramener le maximum de points possibles de Perpignan. On en a déjà laissé pas mal. Ce sera dans une atmosphère rude d’après ceux qui ont déjà joué là-bas. On sait à quoi s’attendre.

On ne vous joue peut-être plus de la même manière aussi, en raison de votre statut ?

B.C. : C’est vrai mais je ne pense pas que ce soit vraiment ça qui joue en notre défaveur parce qu’aujourd’hui, toutes les équipes sont vraiment compétitives. Je pense que tout le monde est capable d’aller gagner chez tout le monde donc on n’a pas d’excuse. On ne peut pas se raccrocher sur le fait de dire que les gens ne nous prennent plus de haut. Maintenant, on a notre destin entre nos mains et il faut juste que l’on se bouge les fesses sur le terrain.

" Il faut avoir cette envie de proposer du jeu parce qu’on a les armes pour le faire"

Car vous semblez plus armés pour atteindre vos objectifs ?

B.C. : Oui on a un effectif dense, après on essuie quand même pas mal de blessures dans ce début de saison. Il faut que l’on se resserre sur les bases, à savoir le combat et l’agressivité. Peu importe l’effectif, on est capable de le faire. Il y a de la qualité à tous les postes, qui sont doublés ou triplés. On se pousse tous à l’entrainement pour donner le meilleur de soi. Ça sert à aller de l’avant et à travailler un peu plus que ce que l’on a l’habitude de faire.

Le jeu est aussi plus ambitieux, vous faut-il un léger temps d’adaptation ?

B.C. : C’est vrai que sur ces deux dernières années, on avait un jeu qui était très restreint car on avait la pression du maintien en Top 14. Aujourd’hui, il faut rester serein et humble mais je pense qu’il faut avoir cette envie de proposer du jeu parce qu’on a les armes pour le faire. C’est important de jouer au ballon.

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon) contre Castres

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon) contre CastresIcon Sport

Plus personnellement, après une saison qui vous a vu devenir international, on dit que confirmer est toujours le plus difficile. Vous confirmez ?

B.C. : Il va falloir ! Je suis bien entouré et j’ai de plus en plus de responsabilités au club. Ça va de l’avant et à moi de montrer que j’ai envie d’avancer. Je suis dans le club parfait pour ça.

D’autant que vous en étiez pour la première fois le capitaine lors du match à Castres…

B.C. Il manquait pas mal de cadres et d’anciens. Pierre (Mignoni) s’est tourné vers moi. Il faut faire preuve de clairvoyance et de sérieux. C’est une marque de confiance.

Contenus sponsorisés
0
0