Other Agency

Avec Héguy, la relève est bientôt prête

Avec Héguy, la relève est bientôt prête

Le 30/12/2019 à 17:22

TOP 14 - Le troisième ligne aile de 21 ans, très bon l’an dernier à l’échelon inférieur, découvre un nouveau championnat. Avec la blessure d’Antoine Battut, dont il est appelé à prendre la succession dans les prochaines années, Héguy devrait voir son temps de jeu croître sur les semaines à venir.

Il fait partie de cette jeunesse qui a redoré le blason de l’Aviron l’an dernier. Les paillettes ? Il n’est pas fan. La lumière ? Pas son dada non plus. Dans l’ombre, Baptiste Héguy a ferraillé sec. De jeune espoir prometteur, il est devenu un élément clé du XV titulaire en Pro D2, fut utilisé à 27 reprises pour sa première véritable saison avec un groupe professionnel, et sortit une prestation magistrale au Hameau lors de la finale contre Brive.

Depuis trois mois, il a effectué le grand saut et découvre l’élite du rugby français. "Il était un peu dans le dur en début de championnat. Aujourd’hui, il est beaucoup mieux. Il faut qu’il digère l’impact physique de ce Top 14, parce qu’en troisième ligne ça cogne drôlement. Il vient d'enchaîner trois titularisations vraiment de bon niveau. Face à Brive, il a livré une performance intéressante sur ses points forts", souligne Yannick Bru, son manager. "À chaque fois qu’il joue, je lui trouve toujours beaucoup de qualités, salue Antoine Battut. Sa progression est constante. Baptiste est en train d’apprendre les rouages d’un poste avec des responsabilités. De ce fait, peut-être qu’il a un peu délaissé sa candeur et maintenant, il se concentre sur l’ensemble des tâches. Une fois qu’il les maîtrisera bien toutes, on retrouvera le rayonnement qu’il a connu la saison passée." "C’est allé crescendo, reprend l’intéressé. Je m’attendais quand même un peu à moins jouer. Il y a plus de concurrence, c’est normal."

Top 14 - Baptiste Héguy (Bayonne) contre Brive

Top 14 - Baptiste Héguy (Bayonne) contre BriveOther Agency

Relancé en Coupe d’Europe

Héguy a patienté en début de saison. Rongé son frein en espoir. Avant d’utiliser, à bon escient, le Challenge Européen, pour regagner du rythme et de la confiance. "Ça m’a permis de me relancer, ajoute l’ancien international U20, donc j’en suis assez content. Mes prestations dans cette compétition ont aussi redonné de la confiance aux coachs." Face à Toulon ou lors de la double confrontation contre les Scarlets, le numéro sept a disputé, à chaque fois, l’intégralité du match. Même si le staff ciel et blanc avait décidé, pour ces occasions, d’aligner une équipe mixte avec des joueurs expérimentés aux côtés de jeunes prometteurs, la mise au repos de certains cadres fut bénéfique pour “Tisto”. "J’ai eu un peu plus de responsabilités en Challenge. Je pense que ça m’a fait du bien aussi. Le fait d’enchaîner, aussi, est toujours une bonne chose."

Passage de flambeau

Avec un profil similaire à Antoine Battut, grand troisième ligne aile coureur et sauteur en touche, et compte tenu de la blessure du capitaine ciel et blanc, Héguy devrait voir son temps de jeu croître sur les semaines à venir. En touche, on pourrait le voir prendre le leadership lorsque les deux patrons des airs, Ducat et Galarza, ne seront pas sur le pré. Et il pourra bénéficier des préconisations avisées de Battut, de quatorze ans son aîné. "C’est peut-être un petit passage de flambeau, avance timidement Héguy. Antoine est là, à côté, et donne des conseils. Comme il ne peut actuellement pas jouer, ça me prépare à la saison d’après."

Peut-être ? Petit passage ? Son capitaine, éloigné des terrains pour une blessure au biceps, est moins tempéré dans ses propos : "La première fois que Baptiste est rentré sur un terrain, en tant que titulaire, à Oyonnax, en septembre 2018, je lui ai dit : “il faut que les gens disent que Battut n’a qu’à prendre sa retraite”. Après, Baptiste est quelqu’un qui analyse beaucoup. Même s’il est mieux sur ses derniers matchs, peut-être qu’en début de saison, nous n’avions pas le Baptiste rayonnant qu’on a connu l’an dernier. Mais cette période d’analyse va lui faire beaucoup de bien."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés