Icon Sport

Lozowski : "À Montpellier, j'ai investi dans une crème solaire indice 50 !"

Lozowski : "À Montpellier, j'ai investi dans une crème solaire indice 50 !"
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 28/07/2020 à 16:01Mis à jour Le 28/07/2020 à 16:04

TOP 14 - Prêté pour une saison par les Saracens, le centre anglais aux 5 sélections avec le XV de la Rose débarque dans l'Hérault avec la farouche envie d'apprendre un nouveau rugby, une nouvelle langue et surtout d'ajouter des titres à son palmarès déjà bien fourni, le tout avant de retrouver les siens pour régler ses comptes en Premiership.

Fraîchement débarqué dans l'Hérault, Alex Lozowski évoque la reprise avec son nouveau club : "Je suis arrivé à la fin du mois de juin et je suis désormais bien installé. Toute l’équipe et le staff ont été très accueillants avec moi, j’ai adoré ces premières semaines passées ici. Montpellier est une ville très différente de Londres. Ce sont deux villes très peuplées et très vivantes. J’ai cru comprendre qu’il s’agit d’une des villes de France qui se développe le plus vite, et je peux le comprendre. Il fait bon vivre avec ce climat et cet environnement. J’ai investi dans de la crème solaire indice 50 pour les entraînements !"

Un club qu'il n'aurait peut-être jamais connu, s'il s'était engagé avec le Stade toulousain, qui s'est intéressé de près à lui : "C’est vrai, j'étais en contact avec Toulouse. Je cherchais un club dans lequel je pouvais jouer une saison, car je voulais revenir aux Saracens. Mais je me suis trouvé dans une impasse en Angleterre car plusieurs clubs de Premiership m’offraient des contrats de deux ou trois ans. Je me suis donc tourné vers la France et j’ai eu des contacts avec le Stade toulousain. Les choses avaient bien avancé puis la crise du Covid-19 a tout fichu en l’air. J’ai attendu et attendu, puis Montpellier s’est manifesté. J’ai eu beaucoup de chance. Ce club m’a déjà beaucoup donné, mais je compte bien lui rendre encore plus."

Heureux d'avoir saisi cette opportunité avec Montpellier, le centre des Sarries garde néanmoins une grande rancoeur liée à la crise qu'il a traversé la saison dernière : "Clairement, oui. Tout le monde était contre nous. Tout le monde voulait même que les Saracens disparaissent à jamais. En tant que groupe, cela nous a donné envie de revenir plus forts. C’est exactement ce que je compte faire à l’issue de cette saison : revenir aux Saracens plus fort et ramener le club au sommet. Certains nous ont très mal traités en Angleterre. Aujourd’hui encore, ceux qui voudraient nous voir échouer sont nombreux. Mais avant cela, j’ai une mission à remplir au MHR et je suis pleinement concentré sur celle-ci. Je suis convaincu que nous pouvons faire une grande saison."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans l'édition de lundi de Midi Olympique ou sur notre site internet

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés