Midi Olympique

À 38 ans, Johnston part pour un énième défi

À 38 ans, Johnston part pour un énième défi

Le 21/08/2019 à 14:58Mis à jour Le 28/08/2019 à 17:02

TOP 14 - Le pilier droit à la carrière impressionnante est arrivé à Bayonne il y a trois semaines. Attendu pour apporter toute son expérience, il retrouvera, dès samedi, son ancienne équipe à la U Arena pour le premier match de son nouveau challenge.

Lorsque Census Johnston a découvert le Top 14, en 2006, le quart des joueurs de l’Aviron Bayonnais n’avait même pas soufflé sa dixième bougie. Ugo Boniface n’avait que huit ans. Jean Monribot, Adam Jaulhac ou Guillaume Rouet étaient à peine majeurs et Bayonne n’avait retrouvé l’élite que depuis une saison.

La carrière de l’international Samoan est impressionnante de longévité, même si les derniers temps ont été compliqués pour lui. Utilisé à seulement 11 reprises l’an dernier (3 petites titularisations), il a décidé de rallier la Côte Basque cet été, pour avant tout retrouver ce qui lui plaît le plus : le terrain. "Je veux jouer un peu plus ! J’ai été blessé depuis janvier dernier. J’ai réfléchi, et j’ai finalement décidé de continuer."

Entraîné par Yannick Bru entre 2009 et 2012, lorsqu’il était au Stade Toulousain, la présence de l’ancien talonneur a pesé au moment de sa venue sur la Côte. "Yannick, c’est un coach que j’aime beaucoup et en qui j’ai confiance, donc je voulais l’aider, lui et son projet, en signant ici." Au passage, il a rejoint la liste des joueurs passés du rouge d’Aguiléra, au bleu de Dauger, puisque Johnston, il y a treize ans de cela, a porté les couleurs du Biarritz Olympique. Il avait d’ailleurs remporté pour sa première saison en France un bouclier de Brennus tout en échouant en finale de ce qui s’appelait, à l’époque, la H-CUP.

De l’assurance en mêlée, un papa pour les plus jeunes

À 38 balais, Johnston s’avance donc vers ce qui ressemble au dernier défi de sa carrière. Arrivé il y a seulement trois semaines à Bayonne, ceux qui pouvaient craindre des lacunes physiques ont pu être rassurés vendredi dernier pendant son premier match sous ses nouvelles couleurs. "J’ai fait beaucoup d’efforts depuis quelques mois pour être bien explique le pilier droit. Après, quand tu n’as pas joué depuis 7 mois, faire du vélo ou courir sur un terrain ce n’est pas pareil. Face à Perpignan, ça s’est bien passé. Mais ça restait un match amical ! On verra bien ce que ça donnera au Racing." Dans les Hauts-de-Seine où, au vu de l’entraînement d’hier matin, il devrait être titularisé aux côtés de Boniface et Delonca, Johnston retrouvera ses ex-partenaires.

"Je suis content d’aller là-bas et j’espère qu’on pourra montrer que l’on a notre place en Top 14" annonce-t-il. Sa mission première sera de stabiliser le côté droit de la mêlée ciel et blanche. Ce qu’il a déjà fait vendredi dernier. D’autant plus que le titulaire de l’an dernier, Toma Taufa, est actuellement blessé. "Nous sommes assez jeunes côté droit rappelle Joël Rey.

Nous avons Jean-Baptiste De Clercq qui vient d’arriver de Fédérale et à qui il faudra encore un peu de temps. Nous avons Luc Mousset qui n’a fait qu’une année de Pro D2. Census doit nous amener beaucoup d’expérience et de la solidité, parce que c’est un joueur intelligent. En conquête et dans les placements, sur des choses simples, je pense qu’il sera très important." En dehors du terrain, le joueur aux trois boucliers (2006, 2011, 2012), aura également le rôle de “papa”, auprès des plus jeunes et des îliens.

"Cette année, nous avons pris beaucoup de joueurs du Pacifique, donc il sera aussi un point d’ancrage pour eux, afin de les intégrer à la ville bayonnaise" soulignait Yannick Bru il y a trois semaines. Johnston, qui n’a pas reçu de consignes particulières à ce sujet de la part du staff ciel et blanc, en est, de toute façon, conscient. "Quand tu es le plus vieux, tu es obligé de donner des conseils et de faire attention à ce que les mecs ne fassent pas de bêtises." Qu’on se le dise, Johnston semble prêt pour un nouveau défi.

Pablo Ordas

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0