Icon Sport

Lespiaucq-Brettes : " Retrouver le plaisir de jouer ensemble ! "

Lespiaucq-Brettes : " Retrouver le plaisir de jouer ensemble ! "
Par Romain Lafon via Midi Olympique

Le 14/07/2020 à 12:20Mis à jour Le 14/07/2020 à 12:23

Après une saison stoppée par une blessure aux cervicales puis par le Covid, le talonneur veut repartir de l’avant. Hors de question de commettre les mêmes erreurs.

Comment avez-vous vécu la saison dernière ?

À titre personnel, il y a eu beaucoup de déception. Je n’ai pas été à la hauteur de ce que j’attendais de moi. J’étais un peu énervé. Je voulais montrer un autre visage. En plus, j’ai connu en janvier une blessure aux cervicales qui a mis un terme à ma saison. D’un point de vue collectif, je suis déçu aussi. Je reste convaincu que ce groupe n’était pas à sa place. Nous avions pourtant bien commencé la saison avant d’être emporté dans une spirale négative que l’on a jamais réussi à stopper.

Comment l’expliquez-vous ?

Il y a parfois eu un manque de concentration de la part du groupe, des petits détails qui nous font défaut comme à Brive ou contre Clermont. Sur ces deux matchs, on fait le plus dur en menant ou en revenant au score pour ensuite commettre des erreurs qui nous font perdre.

Avez-vous eu peur de descendre ?

Oui et non. C’est sûr qu’à la mi-saison quand nous nous retrouvons avant-derniers, on commence à regarder plus derrière nous plutôt que devant. Surtout que nous n’étions pas préparés à jouer le maintien. Mais l’arrêt du championnat n’a pas été un soulagement. Nous restions sur une victoire contre Montpellier et nous nous apprêtions à disputer un match capital à Agen. La saison aurait alors connu un tournant lors de ce déplacement.

Aujourd’hui repartez-vous sur de nouvelles bases ?

Le passé, il est ce qu’il est. Il faut s’en servir pour repartir de l’avant mais ça ne servira à rien non de trop ressasser la saison dernière. Nous savons désormais que nous ne pouvons plus nous permettre de commettre les mêmes erreurs, ne plus avoir autant de trous d’air au cours d’un match. Ce n’est plus possible !

Comment se passe la préparation ?

Nous nous sommes tous retrouvés pour la première fois lundi dernier après quatre semaines de préparation en petits groupes et une semaine de repos. Depuis, nous enchaînons fitness game, courses de côte, tout ce qu’il y a de plus classique dans la panoplie d’une préparation physique d’un rugbyman.

Quels sont les objectifs de la saison prochaine ?

Nous devons avant tout retrouver le plaisir de jouer ensemble ! Il faut faire un très bon début de saison pour être un peu plus craints. Personnellement, je dois me remettre au service du collectif en touche, mêlée mais aussi dans le jeu offensif et défensif de l’équipe.

L’effectif n’a pas trop changé notamment devant. Est-ce une bonne chose ?

Cette stabilité est plutôt positive. Nous repartons sur des bases communes. Nous pouvons déjà et encore plus travailler dans la précision. Les mecs sont pleinement impliqués et ne veulent pas revivre la même saison. Tout le monde est conscient et veut se servir de l’expérience de l’année dernière pour repartir sur de bonnes bases.

Le Hameau va être équipé d’une pelouse hybride. Qu’est-ce que cela change ?

Cette nouvelle pelouse va changer pas mal de choses. L’an dernier dès qu’il pleuvait le terrain devenait dégueulasse au bout de 15 minutes. Ce n’était plus possible. On ne prenait pas de plaisir à jouer dans la boue. Pour une équipe qui prône un jeu de déplacement, il était difficile de proposer quelque chose de cohérent. Cette pelouse devrait accélérer le jeu et amener un peu plus spectacle.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés