Icon Sport

Top 14 - Paris se bonifie

Paris se bonifie

Le 16/09/2018 à 18:44Mis à jour Le 16/09/2018 à 19:11

TOP 14 - Les Parisiens sont venus à bout facilement de Varois trop peu organisés et en dessous dans l'impact (37-10). Le calvaire continue pour Patrice Collazo. La fin du match a été marquée par l'échauffourée entre les joueurs et l'apparition d'un supporter sur la pelouse pendant la rixe.

Plus que jamais, les Parisiens confirment leur retour en forme et se font à nouveau une place parmi les gros du Top 14. L’équipe d’Heyneke Meyer a livré un match plus que cohérent face à des Toulonnais cruellement en manque d’inspiration. Une défense solide et une attaque réaliste, voilà des mots simples mais qui résument bien ce Stade français qui, malgré lui, plonge le RCT en plein doute (si ce n’était pas déjà le cas…). Grâce à ce bonus offensif en clôture de cette 4ème journée, Paris se positionne comme un séduisant dauphin de Clermont.

Pour illustrer cette belle dynamique, l’exemple de Gaël Fickou est frappant. Auteur de son premier essai sous ses nouvelles couleurs lors de la défaite à Clermont, l’ancien Toulousain a signé le doublé face à son club formateur. Ses deux réalisations ont eu le mérite de mettre son équipe en confiance. Il a d’abord fait preuve de puissance en terminant une séquence débutée en touche et basée sur un travail de fixation (12’). Il s’est ensuite illustré d’une feinte de passe en sortie de regroupement pour prendre un intervalle gagnant (20’).

Malgré Fekitoa, Toulon n’y est pas

Un autre joueur s’est distingué dans les rangs de Toulon. Il s’agit de Malakai Fekitoa, le seul à surnager en cherchant sans cesse à dynamiser son attaque sur les rares opportunités. Et le simple fait d’y avoir toujours cru a au moins permis de sauver l’honneur, en remisant un ballon qui semblait filer en ballon mort et permettant à Josua Tuisova de relancer alors le suspens (37’, 17-10). Sauf que les Varois ne se doutaient pas qu’après cet essai, ils ne marqueraient plus le moindre point pour traverser sans inspiration la seconde période.

Top 14 - Malakai Fekitoa (Toulon) contre le Stade Français

Top 14 - Malakai Fekitoa (Toulon) contre le Stade FrançaisIcon Sport

Face à un Toulon brouillon, Paris a rimé avec envie. L’envie de bonifier cette belle copie. La quête du bonus était celle de toute une seconde période durant laquelle les Parisiens ont fait preuve de patience. Outre un Morne Steyn inspiré, Laurent Panis s’est ouvert la porte sous les poteaux suite à un long mouvement initié par Julien Arias (53’). Puis c’est Hugh Pyle qui a profité d’une offrande de Jacques Potgieter, relâchant un ballon devant son en-but alors que ses coéquipiers venaient de réaliser le contre-ruck (76’). Du travail bien fait.

Contenus sponsorisés
0
0