Rugbyrama

Mignoni : "J’ai vu des choses intéressantes"

Mignoni : "J’ai vu des choses intéressantes"

Le 03/08/2019 à 18:36Mis à jour Le 03/08/2019 à 18:39

MATCH AMICAL - Le LOU a largement dominé Grenoble pour sa première sortie, 42 à 19, mais le score apparait tout de même plutôt flatteur. Les Lyonnais semblaient néanmoins plutôt satisfaits.

Les Lyonnais n’avaient pas encore trois semaines complètes de préparation au moment de se présenter au stade Pierre-Rajon de Bourgoin pour ce premier duel amical. Disputé en trois périodes de 30 minutes, il aura surtout vu le LOU prendre le dessus dans le deuxième tiers. Pour Pierre Mignoni, "on voit que l’on manque de rythme mais les joueurs travaillent beaucoup, très dur. On tient compte du match mais pas complètement. On a besoin de changer, on a repris très tard et c’est pour ça que je ne voulais faire que deux matchs amicaux. Un pour valider les trois semaines, avant un autre match contre Clermont", le 16 aout. "J’ai vu des choses intéressantes, d’autres moins, mais c’est normal. Je leur laisse encore un mois de préparation", poursuit le manager qui aura pu voir 36 joueurs sur cette rencontre.

Des automatismes qui reviennent

De 30 à 45 minutes de jeu pour la plupart, 15 minutes pour certains jeunes, tout le monde a pu se tester mis à part quelques absents (Ivaldi, Ric, Gill, Fernandez, Ngatai). Plusieurs recrues ont aussi eu le droit à leur première (Alkhazashvili, Chiocci, Devisme, Geraci, Laporte), sans oublier Bastareaud positionné au poste de troisième ligne centre et qui n’oubliera pas son baptême du feu avec 8 points de suture ! L’entame a été difficile, avec du déchet mais Julien Puricelli a apprécié l’implication. "Il y a une volonté de bien faire mais un manque évident de repères, un manque aussi de travail dans des conditions réelles ce qui fait qu’il faut un temps d’adaptation sur la vitesse d’exécution. Sur le premier tiers, on a un petit décalage entre ce que l’on désire et ce que l’on arrive à faire", analyse le troisième ligne.

Pour voir ce qui peut être fait de bien par Lyon cette saison, le deuxième tiers sert de base. Après un essai dans le premier, Couilloud a enchainé pour signer un triplé, laissant présager du bon pour le nouveau co-capitaine revanchard après un exercice en grande partie miné par une blessure. "Il y a eu de bonnes intentions, c’est le plus abouti avec du mouvement, de la précision dans les exécutions et des phases longues sur lesquelles on a retrouvé les structures et la vitesse que l’on a l’habitude de mettre", poursuit Puricelli. On a observé un certain volume qui démontre que Lyon veut franchir un palier dans son jeu. "Les choses que l’on travaille depuis quelques semaines, on a réussi à les voir par moments. Dès que l’on met de l’engagement et de l’intensité, il se passe de belles choses", apprécie Jonathan Wisniewski.

Match Amical - Virigile Bruni (Lyon) contre Grenoble

Match Amical - Virigile Bruni (Lyon) contre GrenobleRugbyrama

Alors oui, les Lyonnais n’ont peut-être pas toujours assez tenu le ballon, ont parfois tardé sur les soutiens offensifs et ont encaissé un essai sur ballon porté qui a fait un peu rager. Mais l’idée directrice d’un jeu, dont on sait qu’il est réputé pour être solide sur les bases et qu’il manquait parfois de réalisme offensif, semble évoluer. Les principes restent les mêmes mais l’on sent l’envie d’élargir cette palette.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0