Icon Sport

Match Amical - Peceli Yato (Clermont), déjà phénoménal

Yato, déjà phénoménal
Par Rugbyrama

Le 12/08/2018 à 19:05

MATCH AMICAL - Entré en début de seconde période face à Toulon, vendredi, le Fidjien a transformé le visage offensif de son équipe. Et les Auvergnats ont fait "exploser" le RCT grâce à cinq essais marqués après la pause (46-21). Colossal !

Trouver de l’avancée sans avoir besoin d’un centimètre d’élan. Impossible n’est pas Peceli Yato ! Sous pression dans ses 22 mètres (65e) avec trois Toulonnais sur le dos, le Fidjien, à l’arrêt, parvient à gagner cinq mètres. Une image saisissante qui défie les lois de la physique et illustre parfaitement son second acte majuscule. "Nous avons un peu usé les Toulonnais en première mi-temps et lorsqu’il est rentré il a pu profiter des espaces grâce à ses qualités d’explosivité. Ou pas, d’ailleurs, car souvent, il se crée lui-même ses intervalles. C’est vraiment un facteur X pour nous", explique Damien Chouly, très en vue vendredi. Dès ses premiers ballons, le numéro 8 dégage une impression de puissance ahurissante.

Force pure et explosivité

Lancé dans son camp comme une flèche sur l’aile, il envoie d’abord valser à l’impact Eneriko Buliruarua comme un "enfant", avant de raffuter Filipo Nakosi, de percer puis de servir Apisai Naqalevu. Essai clermontois cinquante mètres plus loin (Beheregaray, 45e). Dans la foulée, Yato récidive sur une action de grande classe, en réussissant un offload irréel pour Samuel Ezeala, malgré le plaquage simultané de trois Varois. Réalisation de Sitaleki Timani au bout de l’action (50e)…

En l’espace de cinq minutes, l’Îlien a crèvé l’écran et permis à son équipe de faire le break (trois essais marqués en sept minutes) après l’avoir remise dans l’avancée à son entrée. "J’étais vraiment affamé car cela faisait trois mois que je ne jouais pas. Pour moi et l’équipe, ce test n’était pas une rencontre amicale mais le premier vrai match de notre saison. Et c’est pour cela qu’on l’a joué à fond", explique l’intéressé.

Auteur d’autres franchissements, sollicité en touche, toujours présent au soutien offensif et impactant en défense, Peceli Yato (capable d’évoluer à tous les postes de la troisième et de la deuxième ligne) a brillé de mille feux. Offrant un point d’ancrage dans l’axe précieux à son équipe, qui a pu se libérer et briller par la qualité de son animation offensive redevenue redoutable. Essentiel ! Franck Azéma, manager de l’ASM, tempère : "Il a besoin d’être consistant et appliqué dans ce qu’il fait. Sur le début de saison, il est arrivé en retard par rapport à sa préparation. Il a travaillé dur pour revenir car on ne lui a pas laissé le choix et maintenant il ne doit pas faire le yo-yo par rapport à ça, ou lâcher. Mais c’est bon de le voir récompensé de ses efforts et de ceux qui ont été faits autour de lui."

Contenus sponsorisés
0
0