Rugbyrama

Match Amical - Grenoble à la recherche de certitudes

Grenoble à la recherche de certitudes

Le 12/08/2018 à 10:18

MATCH AMICAL - Victorieux de Provence Rugby (15-13) lors de sa première sortie amicale, Grenoble a cette fois été battu par le LOU (0-28), ce vendredi. Une manière de rappeler aux Isérois le gros défi qui les attend cette saison en Top 14, arriver à faire grandir un groupe assez jeune.

Il est déjà loin le stage de Val d’Isère pour les Grenoblois, voilà que le premier match de la saison à La Rochelle est déjà dans les têtes et avec lui ses interrogations. Après une première victoire amicale face à Aix en offrant deux visages, cette défaite dans le second test face à Lyon l’a été suite à un scénario plus ou moins similaire. Après vingt bonnes premières minutes, l’équipe s’est peu à peu éteinte pour finalement lâcher prise. Voilà pourquoi l’ultime répétition face aux Zebre (le 17 août à Lesdiguières) servira de nouvelle opportunité afin de trouver plus de constance et de réalisme, un souci déjà constaté la saison dernière.

Mais cette équipe du FCG reste jeune avec bon nombre de joueurs issus du centre de formation qui manquent encore d’expérience. Cette défaite permet probablement de confirmer le virage à prendre quant à la philosophie de jeu à mettre en place cette saison, tandis que Stéphane Glas avait jusqu’ici offert plus de liberté à ses joueurs. "Nous avions demandé de plus jouer sur ces deux premiers matches amicaux pour prendre des repères sur le plan offensif. Je pense que l’on se mettra un peu plus en mode championnat la semaine prochaine", confie l’entraineur. Frustré, le technicien préfère voir le bon côté des choses.

Travailler pour se montrer plus pragmatique

La défense aura été mise à rude épreuve ce qui est un bon test et du point de vue offensif, Grenoble ne peut pas être satisfait alors qu’il rend une copie avec un zéro pointé. Adrien Latorre a tenté (et manqué) une pénalité dans le premier quart d’heure, puis il y a eu quelques opportunités mal négociées. "En première période, nous avons un peu trop joué à la baballe. Il va falloir que nous nous adaptions bien mieux que ça. C’était un peu mieux en seconde période. Ça pointe nos carences. Nous ressortons déçus mais avec des informations", constatait Stéphane Glas en même temps qu’il se questionnait sur l’aspect stratégique

Derrière l'analyse, il en ressort la nécessité du FCG de se montrer plus tueur dans les 22m adverses et cela pourrait passer par plus de patience. L’insouciante jeunesse a ses vertus et ses défauts, ces derniers étant plus exposés quand on sait que le passage de Pro D2 à Top 14 nécessitera plus d’intelligence de jeu. "Nous devons être vigilants car nous avons une équipe moins puissante et quand nos joueurs puissants vont manquer, nous serons peut-être en difficulté", analysait Glas qui ne pouvait pas compter sur les Oz, Tuifua ou Setephano, soit des profils capables de percer le premier rideau et d’amener des partenaires derrière eux.

Bien intégrer (et rapidement) les recrues

Enfin, de nombreuses recrues sans temps de jeu jusqu’à présent restent encore à intégrer dans ce collectif (Blanc-Mappaz, Tuifua, Lucas, Rasolea, Germain) qui doit donc trouver tous ses repères. "Il reste un dernier match et je sais que l’on est capable de hisser notre niveau de jeu", assure Loïc Godener, performant face au LOU. "Il faut que nous arrivions à trouver le rythme pour monter la barre. Cela passera par de la répétition à l’entrainement. Je pense que la mayonnaise va prendre", poursuit le troisième ligne. Grenoble semble prévenu et conscient de ses défauts actuels pour essayer de combler rapidement son retard.

Contenus sponsorisés
0
0