Eurosport

Camille Lopez : "J’ai pris du plaisir avec l’ASM et cela m’a permis de retrouver l'équipe de France"

Lopez : "J’ai pris du plaisir avec l’ASM et cela m’a permis de retrouver l’équipe de France"

Le 30/12/2018 à 11:10Mis à jour Le 30/12/2018 à 13:46

BILAN 2018 - L’ouvreur international de l’ASM a connu une année 2018 contrastée. Blessé fin 2017, il a su revenir cet été pour être performant en club et retrouver le XV de France cet automne. Camille Lopez revient sur ce bonheur de refouler les terrains après des mois de galère.

Rugbyrama : Camille, quel bilan faites-vous de cette année 2018 ?

Camille Lopez : C’est une année forcément un peu contrastée avec du négatif avec la blessure mais aussi du positif avec ce début de saison. J’ai pu retrouver de bonnes sensations et les performances de l’ASM m’ont aidé à me sentir bien sur le terrain et dans le groupe. J’ai pris du plaisir avec Clermont et cela m’a permis de retrouver l’équipe de France. J’avais mal fini 2017 et donc très mal commencé 2018 mais je suis content de finir 2018 d’une belle manière (12 matches, 10 titularisations ndlr).

Ce n’était pas votre première grosse blessure. Comment avez-vous vécu celle-là ?

C.L. : Cela a été plus compliqué que les croisés du genou (en 2013 avec l’Usap ndlr). A choisir j’aurais préféré refaire une blessure au genou, par expérience, car cette fracture de la cheville a été dure à surmonter. Ce sont les risques du métier mais j’espère être épargné le plus longtemps possible désormais.

Top 14 - Camille Lopez (Clermont) contre Perpignan

Top 14 - Camille Lopez (Clermont) contre PerpignanIcon Sport

Quels moments retenez-vous de cette année qui s’achève ?

C.L. : Je vais retenir ce début de saison avec Clermont et les retrouvailles avec mes coéquipiers début juillet après une saison compliquée pour tout le monde. Ce qui a été fou c’est que l’on a réussi à évacuer cette saison terrible, à retrouver du positif et ce sourire dès la première journée d’entraînement. C’est ça qui a fait notre force. L’ensemble du groupe, le staff, tout le monde a travaillé fort et très dur mais on l’a fait dans la bonne humeur. C’est un bon moment et cela nous a permis de faire ce gros début de saison. Je me souviens aussi de mon retour contre le Canada à Issoire, un match qui venait clôturer la préparation estivale et cela faisait du bien de retrouver le terrain avec de bonnes sensations. Je n’avais pas connu ce plaisir sur la fin de saison précédente. Cela fait du bien à la tête. Et je vais retenir cette cohésion collective, ce travail de tout un club l’été dernier.

Et avec l’équipe de France ?

C.L. : J’ai retrouvé l’équipe et ce nouveau staff pour la Tournée de novembre avec beaucoup de joie et de fierté forcément. Il s’est passé ce qui s’est passé, on ne va pas revenir dessus et je suis content de faire partie de ce groupe à nouveau. J’espère en faire partie pour le prochain Tournoi des VI Nations. Il y a des choses très positives qui ont été faites pendant cette Tournée. C’était la première fois que je travaillais avec ce staff et cela a été enrichissant. J’espère apporter des choses à l’équipe pendant ce Tournoi maintenant que je connais mieux le fonctionnement.

" En 2018, je vais retenir cette cohésion collective, ce travail de tout un club l’été dernier"

Malgré les deux défaites, vous avez retrouvé vos marques avec le XV de France ?

C.L. : Forcément, le résultat n’est pas bon car nous faisons 1 sur 3 et nous avions l’ambition de faire beaucoup mieux. On est passé très près contre l’Afrique du Sud et on doit l’emporter. Contre les Fidjiens nous sommes tombés contre plus forts que nous ce jour-là, il n’y a pas photo. Nous n’avons pas mis ce qu’il fallait dans un match de rugby de ce niveau pour l’emporter. Cela fait défaut car on n’aime pas ce genre de performance mais il ne faut pas retenir que ça. Il y a aussi des choses positives comme le jeu que nous avons mis en place contre l’Argentine. On peut faire de bonnes choses et j’espère qu’en février, on mettra tout en place pour que le résultat soit plus efficace.

Test Match - Geoffrey Doumayrou, Mathieu Bastareaud et Camille Lopez (France) contre les Fidji

Test Match - Geoffrey Doumayrou, Mathieu Bastareaud et Camille Lopez (France) contre les FidjiIcon Sport

Quels sont vos vœux pour 2019 ?

C.L. : Bien sûr, avec l’ASM, je souhaite que l’on aille chercher des titres. Nous sommes en course sur les deux tableaux et ce club veut aller gagner quelque-chose. On sait que c’est compliqué, par expérience. Et personnellement, j’espère faire partie de l’aventure avec le XV de France pour le Tournoi des VI Nations et encore plus pour la Coupe du monde au Japon.

Contenus sponsorisés