Icon Sport

Bilan 2018 – Lionel Beauxis (Lyon) : "Je l’ai pris comme si c’était ma première sélection"

Beauxis : "Je l’ai pris comme si c’était ma première sélection"

Le 29/12/2018 à 09:21Mis à jour Le 29/12/2018 à 09:29

BILAN 2018 - L’année 2018 a été un moment fort de la carrière de Lionel Beauxis, venu se relancer à Lyon un an plus tôt. Il a retrouvé l’équipe de France, six ans après, à l’occasion du Tournoi des VI Nations et il a grandement contribué à la qualification historique du LOU pour les phases finales du Top 14. Nul doute que l’année écoulée restera à jamais gravée.

Rugbyrama : Si l’on revient sur cette année écoulée du point de vue collectif, avec Lyon, c’était une année historique avec cette qualification pour les phases finales.

Lionel Beauxis : Oui c’était une qualification historique pour le club. On avait à cœur de jouer cette demi-finale à domicile donc ça a été chose faite avec un bel exploit à Toulon, même si c’était un match nul et que l’on passe au nombre d’essais. L’objectif était déjà de se qualifier, après c’est vrai que l’on sait qu’en phases finales, c’est du 50/50 donc on s’attendait à des matches très très rudes et on a été servi. On s’était bien préparé tout au long de la saison pour pouvoir espérer jouer ces moments.

Top 14 - Lionel Beauxis (Lyon)

Top 14 - Lionel Beauxis (Lyon)Icon Sport

Du point de vue personnel, 2018 a été l’année de la renaissance ?

L.B. : Ça a été exceptionnel. J’ai retrouvé l’équipe de France. Ça a été une superbe année. J’ai retrouvé le terrain et le temps de jeu avec un nouveau projet et un nouveau stade. Tout s’est bien goupillé pour moi. Chaque chose s’est faite en son temps. En venant à Lyon, c’était déjà pour jouer et reprendre le plaisir et le rythme. C’est difficile de jouer une fois tous les trois ou quatre matches alors que les autres enchainent. Mais j’ai réussi à ré-enchainer. Ça s’est plutôt bien passé pour les blessures sauf sur la fin et j’ai raté le plus croustillant (il a manqué les phases finales en raison d’une blessure au dos). Et il y a eu l’explosion de Titou (Baptiste Couilloud, ndlr) donc c’était une superbe année.

Comment avez-vous vécu ce retour en Bleu ?

L.B. : C’est arrivé quand je rentrais de vacances donc c’était une surprise. Il y a eu des blessures mais j’ai été rappelé et ça a été un grand plaisir de retrouver l’équipe de France. C’était du bonus, je l’ai pris comme si c’était ma première sélection. On redécouvre les lieux, tout ce qui a changé. On reconnait un peu toutes les personnes croisées il y a quelques années donc ce n’était que du bonheur.

XV de France - Lionel Beauxis contre l'Italie

XV de France - Lionel Beauxis contre l'ItalieIcon Sport

À l’inverse, l’année 2018 des Bleus a été plus compliquée…

L.B. : Oui ça a été dur… Entre le Tournoi et les tournées, ce fut plus compliqué mais il y a une Coupe du Monde à préparer et le Tournoi qui va arriver. Il y a quand même un groupe assez jeune qui va évoluer car beaucoup de joueurs vont prendre de l’expérience en Top 14 ou même au niveau international. Je pense que ça ne peut qu’aller mieux. Ça va payer. Il faut rester positif, ne pas se tirer dessus. Il faut se remettre en question.

Si on se projette sur 2019 avec Lyon, on se dit qu’il y a de belles choses à venir ?

L.B. : On est très attendu cette saison. Pour l’instant on arrive à bien gérer à domicile mais c’est plus compliqué pour nous à l’extérieur. On espère gommer ça dans cette année 2019. Après bien sûr que maintenant l’objectif est d’être dans les six. Puis pourquoi pas faire aussi bien voire mieux que l’année dernière. Mais déjà, la qualification serait très bien. À moi, on peut me souhaiter beaucoup de victoires et de faire mieux que la saison passée (sourire) !

Contenus sponsorisés