Icon Sport

Une charnière toute neuve

Une charnière toute neuve
Par Rugbyrama

Le 27/01/2018 à 10:20Mis à jour Le 27/01/2018 à 11:37

Aujourd'hui à (18h00), le Stade Toulousain reçoit Oyonnax pour le compte de la 16ème journée de Top 14. Antoine Dupont, Zack Holmes et Jean-Marc Doussain absents, le staff Toulousain doit innover.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Bézy-Ntamack, acte 1 scène 1. Grande première ce week-end pour la charnière Sébastien Bézy et Romain Ntamack. Deux mois après sa dernière titularisation en championnat à Lyon (victoire 17-9), le 26 novembre dernier, Bézy va fouler à nouveau une pelouse du Top 14 avec le numéro 9 sur le dos. Pour l’accompagner, le jeune Romain Ntamack intègre le XV de départ pour la première fois.

Romain Ntamack - Toulouse

Romain Ntamack - ToulouseIcon Sport

A tout juste 18 ans et après avoir disputé seulement 42 minutes en Top 14, il aura la lourde responsabilité de remplacer Zack Holmes. L'Australien, qui a débuté 12 fois en 15 matchs cette saison, est un indéboulonnable. Victime d’une commotion cérébrale, il est au repos forcé et ne pourra donc pas disputer ce match.

Pour Bézy, l’occasion est belle, Avec l’absence d’Antoine Dupont (tournoi des 6 nations), il devrait avoir plus de temps jeu que ce qu’il n’en avait déjà. Ce week-end, il devrait d’ailleurs disputer les 80 minutes.

Antoine Dupont (Toulouse)

Antoine Dupont (Toulouse)Icon Sport

En effet, sur la feuille de match aucun autre joueur n’est à même de les remplacer. Sofiane Guitoune peut-être mais le trois-quarts aile polyvalent du Stade n’a occupé qu’une seule fois le poste de demi d’ouverture, en 2014 contre Gloucester. A l’époque, il était sorti sur blessure lors d’un match de Coupe d’Europe avec Perpignan.

Sofiane Guitoune dépose Jean-Pascal Barraque, lors de Stade toulousain - UBB (38-37), le 4 novembre 2017 (Top 14)

Sofiane Guitoune dépose Jean-Pascal Barraque, lors de Stade toulousain - UBB (38-37), le 4 novembre 2017 (Top 14)Getty Images

Le paradoxe Ntamack

Tous les amateurs de rugby le connaissent. A 18 ans, Romain Ntamack est un des espoirs français du moment. Déjà sélectionné avec les Barbarians Français en novembre dernier, il n’a pourtant participé qu’à un seul match de Top 14 jusqu’à présent. Fin septembre, il remplace Jean-Marc Doussain contre Agen et grapille une quarantaine de minutes de haut niveau. Depuis ? Plus rien, si ce n’est trois titularisations, en Challenge Cup, pour un bilan mitigé, 19 points mais surtout une non-qualification dans cette compétition.

Jean-Marc Doussain (Toulouse)

Jean-Marc Doussain (Toulouse)Icon Sport

Une première et pas des moindres. Contre Oyonnax, le jeune demi d’ouverture devra se confronter à Ben Botica. Le Néo-Zélandais, très expérimenté, (plus de 160 matchs professionnels) ne devrait pas faire de cadeaux à son adversaire. L’occasion pour Romain Ntamack de faire ses preuves.

Ben Botica

Ben BoticaIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0