Icon Sport

Trinh-Duc : "Le déplacement à Brive est un tournant"

Trinh-Duc : "Le déplacement à Brive est un tournant"

Le 04/01/2018 à 10:58

Entré en cours de jeu face à Toulouse, François Trinh-Duc revient comme titulaire pour le déplacement à Brive. Après l’entraînement collectif, le numéro dix du RCT a joué les prolongations face aux perches avant de se présenter en conférence de presse.

Rugbyrama : François, que peut-on vous souhaiter pour 2018 ?

François Trinh-Duc : Du bonheur avant tout, beaucoup de réussite et pourquoi pas un titre à la clé, ce serait bien. Deux cela serait magnifique !

Pour ça, il va falloir bien négocier ce mois de janvier à commencer par le déplacement de ce week-end à Brive.

F.T-D. : On a un gros mois de janvier qui s'annonce. On le savait que ça allait être compliqué et déterminant pour la suite, notamment en coupe d'Europe. On a le groupe et les joueurs pour y arriver. Après, on a souvent des tournants dans une saison, et ce déplacement à Brive en est un. On est prévenu après leur match face à Montpellier et leur belle victoire où ils ont su faire déjouer cette équipe. On sait que ce sera dur, on connaît les qualités et les valeurs de cette équipe avec du combat. Ils ne vont pas décompresser car ils ont gagné face à Montpellier. Je connais certains Brivistes et je sais qu'ils sont motivés, croyez-moi, ils mettront l'engagement et l'envie contre nous. On doit se mettre dans l'intensité nécessaire pour espérer revenir avec quatre points. Ce serait l'idéal pour bien lancer cette nouvelle année.

" Je vais devoir économiser les avants à Brive"

Ce match s'annonce d'autant plus compliqué que les conditions climatiques risquent d'être difficiles. En tant qu'ouvreur comme gérez vous ces rencontres-là ?

F.T-D. : C'est toujours un contexte particulier à Brive ! Encore plus en janvier. On s'attend à de la pluie, avec un terrain lourd et gras. Ce sera difficile de se déplacer et de faire des passes. Pour moi, il faut arriver à bien gérer les temps forts et les temps faibles, mais surtout économiser les avants. Ce sont des matchs où il y a beaucoup de rucks, de mêlées, des touches, des mauls. Ça va les épuiser. Il faut parvenir à leur donner de l'air pour les soulager, trouver le bon rythme. Pour cela, il faut jouer dans le bon timing et ne pas déjouer.

Les buteurs ont aussi un grand rôle à jouer.

F.T-D. : Je sais que je prendrai le but. En ce moment, j'ai de bonnes sensations face aux poteaux, j'y prends du plaisir. Ce sera un beau défi à Brive dans des conditions difficiles face à un très bon buteur en face.

Vous étiez en équipe de France, il y a eu les vacances, plus la rotation avec Anthony Belleau, comment gérez-vous cette alternance ?

F.T-D. : C'est toujours gratifiant d’enchaîner en équipe de France et en club. Ensuite, les vacances ont fait du bien pour couper, se reposer. Je commence à être habitué à ces périodes et à les gérer. Pour ce qui est du temps de jeu, à Toulon les postes sont doublés voire triplés, comme dans toutes les grandes équipes. On a besoin de tout le monde, et c'est bénéfique pour l'équipe d'avoir une émulation.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés