Getty Images

Toulouse dompte Oyonnax

Toulouse dompte Oyonnax

Le 27/01/2018 à 20:00Mis à jour Le 27/01/2018 à 20:31

Dans une rencontre émaillée de nombreux accrochages avec un carton rouge de chaque côté (Maestri pour Toulouse, Grice pour Oyonnax), le Stade toulousain s'impose 35-15 face à Oyonnax.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Le Stade Toulousain glane un succès bonifié (35-15) ce soir face à Oyonnax acquis dans les dernières secondes. Si la première période fut coriace sur le plan comptable (15-0), faute à une valeureuse défense de l'USO, le second acte délivrera un mano à mano dantesque entre les deux formations. Si Maestri et Grice ont écopé d'un carton rouge chacun, les derniers efforts Toulousains furent payants et l'essai de Ghiraldini au-delà du temps réglementaire suffira au bonheur des Stadistes.

Il aura donc fallu attendre les dernières minutes pour assister à un scénario dantesque sur la fin, permettant aux Toulousains d'obtenir une victoire bonifiée (37-15). La première période donnera lieu à une véritable attaque-défense en règle en faveur des locaux. De longues séquences interminables, une domination exacerbée mais sans toutefois parvenir à renverser de courageux Oyomen. C'est Yoann Huget qui ouvrira les hostilités en solitaire (22e, 8-0) et concrétisera le travail de ses avants. C'est toujours l'ailier international, qui d'une astucieuse remise à l'intérieur, trouvera Maxime Médard pour le second essai de la rencontre (31e). 15-0 à la pause pour les hommes d'Hugo Mola qui tombèrent le plus souvent sur une défense généreuse de l'USO mais également le constat d'une relative incapacité à scorer sur les moments forts.

YOANN MAESTRI ET RORY GRICE VOIENT ROUGE

Alors que les visiteurs auraient pu définitivement sombrer et lâcher le morceau, c'est l'arrière Bjorn Basson qui relancera les débats à la reprise (43e, 15-5). Pas le temps de profiter de cette embellie, que les Stadistes réagissaient dans la foulée. Thomas Ramos malicieux ira en coin donner un écart sécurisant aux siens (48e, 22-5). Mais il était dit que les hommes de l'Ain avaient de la ressource, Jérémy Gondrand se faufilant à travers les défenseurs Haut-Garonnais pour réduire le score (53e, 22-12).

Une bagarre générale éclata à l'heure de jeu, des gestes sanctionnés par Mr Charabas qui adressera la sanction suprême à Yoann Maestri et Rory Grice, laissant leurs partenaires finir à 14. La fin de match sera haletante, les locaux emballent leurs dernières possessions et par deux fois iront en terre promise.

Louis-Benoit Madaule (79e) et Leonardo Ghilardini permettront aux Rouge et Noir d'inscrire un bonus offensif inespéré sur la sirène (37/15). Un succès qui permet aux Haut-Garonnais de rester à la lutte pour une qualification alors que les Oyomen repartiront sans le moindre point d'Ernest-Wallon d'une fin de championnat qui s'annonce rude pour les joueurs de l'Ain.

0
0