Icon Sport

Toulon : Where is Bryan Habana ?

Where is Bryan ?

Le 16/04/2018 à 16:20Mis à jour Le 16/04/2018 à 17:40

Blessé au genou gauche en fin de saison passée, et opéré le 12 juillet dernier, Bryan Habana a soufflé une drôle de bougie dimanche. En effet, le champion du monde springbok (34 ans), pourtant toujours joueur toulonnais, a fêté le premier anniversaire de son dernier match sous les couleurs du RCT... Et pour dire vrai, les chances de le revoir sous le maillot varois sont aujourd'hui faméliques.

Titulaire indiscutable dès son arrivée sur la rade en 2013, Bryan Habana a disputé 66 matchs et inscrit 23 essais sous le maillot du RCT. Pourtant, le champion 2007 n'est plus apparu sur une feuille de match depuis le 15 avril 2017, et une titularisation contre le Castres Olympique, qu'il avait ponctué d'un dernier essai et d'une ultime victoire à Mayol. Il y a très exactement un an et un jour, donc...

Bryan Habana (Toulon) face à Castres - 15  avril 2017

Bryan Habana (Toulon) face à Castres - 15 avril 2017Icon Sport

Ensuite? Blessé au genou gauche, le Springbok aux 124 sélections (!) n'avait pas pu terminer la saison. Pire, il avait été opéré de ce même genou le 12 juillet suivant. L'objectif ? Se refaire une santé et honorer sa dernière année de contrat avec le club toulonnais. Sauf que le champion du monde 2007 n'a jamais retrouvé la forme de ses 20 ans... ni même celle de ses 30 ans. Et s'il s'entraîne depuis plus de deux mois avec l'ensemble du groupe, l'ailier de 34 ans n'a jamais semblé en passe de faire son retour.

" Les ailiers plus forts que Bryan à son meilleur niveau se comptent sur les doigts d'une main"

"Évidemment qu'un Bryan Habana à 100% jouerait. D'ailleurs, les ailiers plus forts que Bryan à son meilleur niveau se comptent sur les doigts d'une main. Et encore. Sauf que pour l'instant, le staff considère que son genou n'est pas suffisamment remis. Donc Bryan ne peut pas décemment rejouer. D'abord nous ne jouerons jamais avec la santé d'un joueur. Ensuite, si nous avions 18 points d'avance, le calcul serait différent, et on pourrait lui offrir un jubilé. Mais là le risque est trop grand", nous confiait, désolé, Mourad Boudjellal.

Mourad Boudjellal

Mourad BoudjellalIcon Sport

Ainsi, si un hommage sera rendu à la légende sud africaine lors du dernier match de phase de poule à Mayol (contre Castres, lors de la 25e journée), les chances de revoir Bryan Habana sous le maillot toulonnais sont aujourd'hui faméliques, voire nulles.

La boucle, pas vraiment bouclée

Une grande déception pour un joueur qui n'a pour l'instant jamais officiellement envisagé de raccrocher les crampons. D'ailleurs, au cours d'un long entretien qu'il avait accordé à Midi Olympique, en octobre dernier, à l'occasion du dixième anniversaire de son titre de champion du monde, Habana nous avait affirmé qu'il rêvait de s'offrir un dernier tour d'honneur avec le RCT, et plus précisément avec JP Pietersen avec qu'il il avait été champion du monde en 2007.

"Je rêve de rejouer aux côtés de JP, comme je l’ai fait avec Bakkies (Botha) ou John (Smit)… Et si on pouvait marquer des essais sous le même maillot, ce serait encore mieux. Imaginez si nous disputons une finale pour Toulon, dans quelques mois, et que JP me remplace pendant le match. Ou l’inverse d’ailleurs. Si on gagne la finale, au Stade de France, là où tant de choses ont commencées (ndlr finale de Coupe du monde 2007), on pourra dire que la boucle est bouclée."

Joie Bryan Habana  et JP Pietersen - Afrique du sud - 20 octobre 2007

Joie Bryan Habana et JP Pietersen - Afrique du sud - 20 octobre 2007Icon Sport

Difficile d'imaginer ce rêve devenir réalité... Désormais, pour la légende sud africaine, il s'agira de prendre une décision quant à son avenir. Continuera-t-il le rugby en s'offrant une dernière pige ? Mettra-t-il un terme à sa carrière ? En tout cas, le double champion d'Europe ne sera pas prolongé par le RCT.

Pour rappel, la fusée sud africaine comptabilise 124 sélections, au cours desquelles il a inscrit 67 essais, ce qui en fait le deuxième meilleur marqueur de l'histoire du rugby mondial, à deux unités du Japonais Daisuke Ohata. A son palmarès ? Un Tri Nations (2009), deux Super Rugby (2007, 2009), un bouclier Brennus (2014), deux titres de champion d'Europe (2014, 2015), une Coupe du monde (2007) et un titre de meilleur joueur du monde en 2007.

Juan Smith / Bryan Habana / Bakkies Botha

Juan Smith / Bryan Habana / Bakkies BothaIcon Sport

Par ailleurs, il reste le meilleur marqueur (21) de l'histoire du Rugby Championship, et détient toujours le record d'essais inscrit lors d'une seule coupe du monde (8, en 2007, à égalité avec Julian Savea 2015 et Jonah Lomu 1999), ainsi que le record d'essais inscrits dans l'histoire de la compétition (15, avec Jonah Lomu). Ainsi, quelque soit sa décision, Bryan Habana restera l'un des plus grands - si ce n'est le plus grand - ailiers de l'histoire du rugby.

Bryan Habana (Afrique du Sud) - 24 octobre 2015

Bryan Habana (Afrique du Sud) - 24 octobre 2015AFP

Contenus sponsorisés
0
0