Icon Sport

Toulon-Lyon et Toulouse-Castres pour les barrages, Oyonnax reste 13e

Barrages, 13e place... La saison régulière a livré son verdict
Par Rugbyrama

Le 05/05/2018 à 23:00Mis à jour Le 05/05/2018 à 23:48

Les dés sont jetés. La 26e et dernière journée de Top 14 a livré son verdict. Victorieux d’Oyonnax, Castres assure sa place en barrages tout comme Lyon qui a eu toutes les peines du monde à se défaire du leader montpelliérain. Oyonnax inaugurera le barrage d'accession face au perdant de la finale de Pro D2.

Rien n’a bougé, mais cette dernière journée fût à l’image de cette saison 2017/2018 de Top 14 : serré, physique, indécise. Castres et Lyon respectivement 5e et 6e avant cette dernière journée se devait de l’emporter (ou au moins, faire match nul pour Lyon), pour ne pas voir revenir Rochelais (7e) et Palois (8e) au classement. Ce qu’ils ont fait avec plus ou moins de facilité puisque si les Castrais sont facilement venus à bout d’Oyomen (54-3) qui restent 13e . Les coéquipiers de Ben Botica inaugureront pour la première fois le barrage d’accession face au perdant de la finale de Pro D2 qui voit s’affronter Perpignan contre Grenoble, demain. Le Stade Français malgré sa lourde défaite face à La Rochelle (31-7) sera bien en Top 14 l'année prochaine.

Toulon-Lyon et Toulouse-Castres à l'affiche des barrages de Top 14

Castres qui termine à la 6e place ira à Ernest-Wallon pour affronter Toulouse (3e). Défaits à Clermont, les coéquipiers de Maxime Médard n’ont pas pu aller chercher la 2e place, la faute à un Racing implacable contre Agen ( 42-13 ). Le vainqueur de ce barrage affrontera le Racing 92 à Lyon en demi-finale. Dans l’autre barrage, le LOU (5e) filera à Mayol pour y affronter Toulon (4e). Sur la pelouse de Gerland, les hommes de Pierre Mignoni ont eu toutes les peines du monde pour venir à bout de Montpelliérains bien décidés à gâcher la fête (32-24), mais conservent l’essentiel à savoir la qualification. Les Toulonnais auront l’avantage de recevoir devant leur public malgré une défaite logique subie à Pau. Suffisant pour affronter l'ogre montpelliérain en demi-finale ?

La Rochelle et Pau combatifs, mais pas récompensés

Les perdants du jour sont La Rochelle qui a longtemps cru à la qualification après sa victoire bonifiée contre le Stade Français (31-7) et qui a mis tous les ingrédients pour continuer à croire à la qualification. Une victoire rhodanienne au bout du suspens les prive d'une 2e phase finale consécutive. Du côté du Béarn, les Palois ont fait le travail contre Toulon pour offrir une belle sortie à leurs glorieux anciens tels que Julien Pierre ou Conrad Smith (38-26). Une belle prestation anecdotique pour des Palois qui ont craqué dans le sprint final.

Par Théo Combes

Contenus sponsorisés
0
0