Icon Sport

Toulon, le Vélodrome pour retrouver le sourire

Toulon, le Vélodrome pour retrouver le sourire
Par Rugbyrama

Le 11/04/2018 à 10:33Mis à jour Le 11/04/2018 à 11:20

Les Varois comptaient sur le déplacement à la U Arena pour oublier leur élimination en quart de finale de Champions Cup. Résultat ? Leur nouvelle défaite au terme d'un match maîtrisé n'aura fait que démultiplier la frustration. Face au MHR, dans un stade Vélodrome acquis à sa cause, le club varois tentera de retrouver le sourire.

Défaits d'un seul point par le Munster en quart de finale de Champions Cup (20-19), les Toulonnais comptaient sur le déplacement au Racing 92 pour évacuer leur frustration. "Contre le Munster, nous aurions dû gagner, se persuadait Duane Vermeulen avant la rencontre. Ça s'est joué sur des détails, mais en phases finales c'est du haut-niveau et on doit apprendre de ça pour la suite du Top 14". Comprenez pour la fin de la saison.

Duane Vermeulen - Toulon

Duane Vermeulen - ToulonIcon Sport

Résultat ? En s'inclinant une nouvelle fois au bout du suspens, après avoir globalement dominés la rencontre (17-13), les Rouge et Noir n'ont retrouvé ni la solution pour concrétiser leur domination, ni le sourire. "Il nous faut désormais basculer dans une autre dimension, s'agaçait Guilhem Guirado après la défaite en terres franciliennes. C'est le deuxième revers consécutif, où l'on se casse les dents... Ça commence à bien faire. Il faut maintenant espérer que ces deux revers nous servent pour la fin de saison".

Guilhem Guirado (RC Toulon)

Guilhem Guirado (RC Toulon)Icon Sport

Et s'ils ont montré de belles dispositions, et apparaissent de plus en plus souverains dans le jeu courant, les joueurs de Fabien Galthié accusent déjà un retard conséquent dans la course à la deuxième place (six points de retard sur le Racing 92). Pour les Toulonnais, il s'agit donc désormais de verrouiller une place de barragistes en Top14. Pour ce, et d'autant plus s'ils veulent recevoir en « quart », les Varois n'ont d'autre choix que de se montrer intraitables à domicile (Montpellier, Castres) et seraient bien avisés de s'imposer en dernière journée du côté de Pau.

Trois succès consécutifs au Vélodrome

Ainsi, quatrième et en position favorable à trois journées de la fin du championnat, Toulon n'en a pas moins « que » trois points d'avance sur la septième place et doit affronter trois candidats au Top 6 d'ici la fin de la phase régulière. Sans dire que l'urgence est absolue, la défaite est donc interdite pour Toulon. Alors quel plus bel écrin que le Vélodrome, face au leader incontesté du championnat, Montpellier, pour lancer cette dernière ligne droite de la saison et arriver avec davantage de certitudes à la fête du printemps qu'offre chaque saison le Top14 ? Depuis 2008, le RCT -qui délocalise chaque saison au moins une rencontre (soit au Vélodrome, soit à l'Allianz Riviera)- a en tout cas fait de l'antre de phocéenne sa deuxième maison.

Anthony Belleau (Toulon) face à La Rochelle - 26 mai 2017

Anthony Belleau (Toulon) face à La Rochelle - 26 mai 2017AFP

En effet, lors des douze rencontres de Top14 disputées dans la capitale provençale, les Varois ont connu dix victoires, et restent sur trois succès consécutifs, dont un contre Montpellier en octobre 2016 (28-6) et un autre en demi-finale de Top14, contre le Stade rochelais, qui restera dans les mémoires comme la rencontre qui a permis à Anthony Belleau, d'un drop à la 80e minute, non pas de taper, mais bien de défoncer la porte du très haut-niveau. Le Vélodrome a donc souvent souri au RCT, qui tentera de s'appuyer une nouvelle fois sur cette réussite en terres marseillaises pour évacuer, à l'aube des phases finales, la frustration ambiante qui commence à peser sur le moral de troupes.

Contenus sponsorisés
0
0