Icon Sport

Toulon enfin à sa main ?

Toulon enfin à sa main ?

Le 25/02/2018 à 11:04

Avec deux larges succès face à l'UBB et au Stade-Français, Toulon semble enfin toucher du doigt ce que ses entraîneurs souhaitent mettre en place. En témoigne la capacité de l'équipe à inscrire des essais en première main. A confirmer cependant face à La Rochelle.

Longtemps attendue, parfois moquée, la greffe Galthié serait-elle finalement en train de prendre du côté de Toulon ?

Sa volonté de mettre du rythme, avec un jeu basé sur le mouvement, a souvent fait pschitt. Mais sur ses deux dernières rencontres de Top 14, le RCT a fait exploser ses adversaires en étalant sa vitesse, en affichant de la fluidité et en inscrivant des essais sur des lancements de jeu propres. Avec à la clé des actions conclues en première main, à l'image de trois des réalisations toulonnaises face au Stade-Français, le week-end dernier. Un travail collectif qui doit autant à la mêlée qu'à la justesse des trois quarts. Après ce succès, s'il déplorait un manque global de rythme, Fabien Galthié se satisfaisait de la capacité de son équipe à inscrire ces fameux essais en première main.

Fabien Galthié (RC Toulon)

Fabien Galthié (RC Toulon)Icon Sport

" Il y a beaucoup d'essais marqués comme cela aujourd'hui. Les lancements de jeu permettent de trouver le déséquilibre. Sur une mêlée dans l'axe, par exemple, quand le deuxième centre est battu c'est fini !"

Ce fut le cas sur la deuxième réalisation de Chris Ashton à Mayol, samedi dernier. Le staff varois a longtemps réclamé du temps, confessant même que les choses étaient plus longues que prévues, mais tout semble désormais se mettre en place. "On est content pour l'équipe. Ce sont des phases de jeu que l'on travaille toute la semaine. On bosse tous les détails et souvent ça ne marche pas la première fois. Il faut des matchs et des matchs pour trouver la bonne combinaison et la confiance", analyse Fabrice Landreau.

Fabrice Landreau (Toulon)

Fabrice Landreau (Toulon)Icon Sport

La confiance retrouvée

Si Toulon se montre efficace sur ces phases de jeu, Landreau estime que, plus généralement, son équipe "s'émancipe un petit peu plus, on est plus consistant. J'espère que l'on va continuer, malgré le défit qui nous attend à La Rochelle, et que l'on va rester sur ce même niveau". De leur côté, les joueurs gouttent à ce jeu léché. De retour dans la rotation, Jonathan Wisniewski aura les clés du camion dimanche à La Rochelle, avec la mission de maintenir les ambitions des siens. "On a envie d'y être, de prendre part à cette animation. Depuis le match à Llanelli, il y a eu un vrai déclic. Quand il y a un nouveau projet, c'est long de mettre en place, regardez c'est un peu la même chose à Montpellier avec Vern Cotter. Il y a beaucoup de choses à assimiler, une nouvelle préparation physique également. Mais on a plus de maîtrise désormais. Il faut cependant être capable de le répéter contre des gros et à l'extérieur".

Jonathan Wisniewski (Toulon)

Jonathan Wisniewski (Toulon)Icon Sport

Quoi de mieux qu'un déplacement à La Rochelle pour se tester ? Alors certes Toulon se présente avec une équipe remaniée, avec l'absence des internationaux et quelques blessures, mais la philosophie reste la même. Tout comme les ambitions.

Contenus sponsorisés
0
0