Icon Sport

Top 14 - Wiaan Liebenberg (Montpellier) : "Je veux me 'casser' pour l’équipe"

Liebenberg :  "Je veux me 'casser' pour l’équipe"
Par Rugbyrama

Le 23/08/2018 à 17:21Mis à jour Le 24/08/2018 à 11:29

TOP 14 - Dimanche à 17h05 au GGL Stadium, les Héraultais défieront leurs bourreaux de la dernière finale de Top 14. Des retrouvailles placées sous le signe de la revanche, que Liebenberg et ses coéquipiers veulent voir comme un nouveau départ. Nommé capitaine pour cette rencontre, le Sud-Africain, qui n’a plus évolué avec le MHR en compétition officielle depuis décembre 2017, fait le point.

Rugbyrama : Dans quel état d’esprit êtes-vous à quelques jours de la reprise du Top 14 ?

Wiaan Liebenberg : Honnêtement, cela fait plaisir et du bien d’approcher du début de la compétition après avoir effectué une très belle pré-saison. Nous avons très hâte de démarrer une nouvelle saison. Tout recommence pour nous cette année.

Pour vous le fait de retrouver Castres dès la première journée serait donc presque anecdotique ?

W.L : Oui. Les Castrais ont bien joué la finale et sont donc les champions de France. C’est une très belle équipe. Mais cela appartient désormais au passé. Nous sommes concentrés sur le présent et la réussite de cette première journée de Top14.

Nemani Nadolo (Montpellier Hérault Rugby)

Nemani Nadolo (Montpellier Hérault Rugby)Eurosport

Justement, cette entame de championnat à domicile contre deux grosses écuries (Castres et La Rochelle), semble déjà prendre l’apparence d’un premier tournant pour le MHR…

W.L : En effet, nous aimerions vraiment remporter ces deux premières journées à domicile car cela serait très important pour prendre confiance pour la suite. Mais on ne souhaite pas se projeter plus et on verra donc comment va se passer la suite.

Vous avez été nommé capitaine durant les matchs amicaux, en l’absence de Louis Picamoles (de Ouedraogo et Galletier, aussi, les habituels vice-capitaines, NDLR), et le serez encore dimanche face au CO Qu’est ce que ce rôle représente pour vous ?

W.L : Pour moi, c’est la première fois que je suis capitaine de cette équipe et je suis vraiment très honoré de tenir ce rôle. Car je fais partie d’un groupe composé d’excellents joueurs internationaux. Je vais donc tout donner pour être le meilleur capitaine possible pour Montpellier.

Vous portiez le brassard avec les Springboks chez les moins de vingt ans. Quel type de capitaine êtes-vous ?

W.L : Je n’aime pas trop parler et vraiment motiver les gens, car je pense qu’en tant que joueur professionnel tu dois te motiver seul et tu n’as donc besoin de personne d’autre. Moi je suis plutôt un capitaine qui veut donner l’exemple sur le terrain, travailler et me “casser” pour l’équipe. Et j’espère ainsi donner l’exemple à mes coéquipiers.

Après vos deux succès en amicaux, face à Béziers et la Western Province, avez-vous des certitudes dans votre jeu avant de défier le C.O ?

W.L : Lors du premier match face à Béziers, nous avons perdu beaucoup de touches et il y a eu une grande amélioration dans ce secteur contre la Western Province. A l’image des mauls. La mêlée a elle été performante sur les deux rencontres. Mais je pense qu’on peut encore progresser en conquête. Ce sera essentiel face à un adversaire comme Castres, qui excelle dans ce domaine.

L’œil de Vern Cotter sur son capitaine :

« Pour le moment, j’ai choisi le même capitaine face à Castres que lors des matchs amicaux. Wiann portera le brassard ce week-end, avec le soutien de l’ensemble de ses coéquipiers autour de lui. Wiann est quelqu’un qui est toujours proche des zones de combat, à l’image de Fulgence Ouedraogo, et qui est donc souvent proche de l’arbitre. Pour communiquer avec lui, c’est bien. Liebenberg a déjà été un leader par le passé avec les moins de vingt ans sud-africains et ce rôle n’est donc pas quelque chose de nouveau pour lui. »

Par Julien Louis.

Contenus sponsorisés
0
0