Eurosport

Top 14 - Toulon : les supporters entre doutes et attentes

Toulon : les supporters entre doutes et attentes

Le 12/07/2018 à 18:13

Habitués à un club où "tout est différent", les supporters du RCT attendent la nouvelle saison avec quelques doutes même s'ils semblent avoir une totale confiance dans le nouveau staff.

"Ici tout est différent, ça nous allait bien comme slogan, mais au bout d'un moment, ça devient fatigant. Usant même". Président du club de supporters "Les Fils de Besagne", Julien Perpère ne cache pas une certaine lassitude, après une nouvelle intersaison agitée sur les bords de la Rade. "Ça faisait longtemps que ça n'avait pas été aussi mouvementé, dans le mauvais sens du terme", estime-t-il.

"Aujourd'hui, on a de moins en moins confiance dans la parole de Mourad Boudjellal", tranche-t-il. Dans la ligne de mire de ce fidèle de Mayol : la communication du club et de son président. "En pleine période d'abonnement, comme par hasard, on nous sort un communiqué pour dire que Chris Ashton ne partira pas. Et quelques jours après, il quitte le club", regrette Julien Perpère. Après une campagne d'abonnement difficile, justement, les supporters sont ainsi dans l'expectative.

Confiance dans le staff

Si l'on revient au plan purement sportif, les départs de Chris Ashton, Ma'a Nonu, Semi Radradra ou encore Duane Vermeulen peuvent inquiéter. Du côté des Z'acrau et de leur président Manu Bielecki on essaie de positiver. "Oui les départs sont inquiétants, mais au final la saison passée a été notre plus mauvaise depuis bien longtemps. Radradra n'a pas été en en vue durant les matchs décisifs et Ashton se troue face au Lou. Ils seront remplacés par des joueurs de qualité". Et de poursuivre "On sait que le club doit retrouver une économie. Puis, on ne peut pas retenir les joueurs contre leur gré. Dans ce rugby professionnel, les contrats et les sentiments n'ont plus de valeur".

Chris Ashton (Toulon) contre Lyon

Chris Ashton (Toulon) contre LyonIcon Sport

Et si les joueurs ont changé, le staff a également été modifié. Avec l'arrivée sur le banc d'un minot de la région. "Vous parlez anglais ?", interroge Christian, fidèle de Mayol et de Berg. "Alors wait and see", prévient-il, échaudé après une dernière saison où il pensait "aller au bout".

Et de prévenir "mais je peux cependant vous dire que selon les retours que j'ai des joueurs, pour l'instant, ils sont contents d'avoir un entraîneur à poigne". Même son de cloche pour Manu Bielecki "On a changé quelque chose qui ne fonctionnait pas. C'est positif. On a un coach qui a fait ses preuves, qui est en plus un enfant du pays". Si Julien Perpère se satisfait également de l'arrivée de Collazo, il émet cependant un bémol. "Patrice Collazo a eu des résultats, il connaît la maison. Sébastien (Tillous-Borde) et Juan (Lobbe), même si ce sont de jeunes entraîneurs, ont toute notre confiance. Mais vont-ils pouvoir travailler dans la continuité et la tranquillité ?".

Attente autour de la "fabrique à champions"

Des doutes. Toujours. Il reste cependant un point qui fait l'unanimité chez les trois hommes : la "fabrique à champions", lancée par Mourad Boudjellal avec l'arrivée d'un nouvel actionnaire.

Mourad Boudjellal président - Toulon

Mourad Boudjellal président - ToulonIcon Sport

Surtout que se projet s'accompagne de la mise en place de nouvelles installations. "Le RCT a pris beaucoup de retard par rapport à ses concurrents sur les infrastructures. Puis rien n'appartient à proprement parlé au club. Jusqu'à présent l'argent a servi au recrutement et c'est comme cela qu'on a gagné et c'était très bien. Mais aujourd'hui c'est indispensable d'avoir de vrais outils et de permettre aux jeunes de bien travailler", analyse Julien Perpère. "Là encore attendons. Même si le nouvel actionnaire est là, ça peut être long en fonction des autorisations, d'éventuels recours... je serai convaincu quand la première pierre sera posée", assure avec prudence Christian.

A tous les étages, le RCT a du boulot pour retrouver une certaine symbiose avec ses supporters. Mais ici, comme ailleurs, tout peut aller très vite avec quelques victoires.

Contenus sponsorisés
0
0