Icon Sport

Top 14 - Toulon, c'est flou

Le RCT, c'est flou
Par Rugbyrama

Le 21/06/2018 à 15:31Mis à jour Le 21/06/2018 à 15:32

Entre départs, arrivées et retraites, le RCT connaît une intersaison agitée. Programmée le 27 juin, la reprise arrive dans moins d'une semaine avec beaucoup d'incertitudes et de nouveautés... États des lieux.

3 ans de disette... Les supporters toulonnais n'ont plus eu l'occasion de connaître la joie d'un titre, depuis la victoire en Coupe d'Europe face à Clermont (24-18) en 2015. Une éternité pour un club aussi puissant qui, il n'y a pas si longtemps, remportait trois titres de Champion d'Europe d’affilée, ainsi qu'un doublé mémorable coupe-championnat en 2014. Aujourd'hui, Toulon stagne et pire encore il n'a pas accédé aux demi-finales pour la première fois depuis la saison 2010-2011. Pourtant, Mourad Boudjellal avait annoncé la volonté "d'aller tout casser chez Jean Michel Aulas". Raté.

Mourad Boudjellal president - Toulon

Mourad Boudjellal president - ToulonIcon Sport

La cohabitation Collazo- Boudjellal au centre des débats

Irrité par la mauvaise saison de son club, le fantasque président varois a procédé à de nombreux changements, à commencer par le staff. Malgré l'arrivée de Patrice Collazo à la tête du club, après son départ de la Rochelle, Fabien Galthié poursuivra l'aventure auprès des jeunes du RCT. Les deux anciens joueurs du club, Sébastien Tillous-Borde et Juan Martin Fernandez Lobbe, néo-retraités, seront respectivement en charge des lignes arrières, et de la défense. Mais après tous ces mouvements, la question essentielle reste: est-ce que Mourad Boudjellal et Patrice Collazo vont réussir à cohabiter? Car ce n'est une nouveauté pour personne de dire que ce sont des personnes aux caractères impulsifs. Si cette association risque de faire des étincelles, elle peut aussi très bien fonctionné et faire des ravages en Top 14.

Patrice Collazo

Patrice CollazoGetty Images

Le problème de JIFF

Outre les nombreux changements dans le staff, l'effectif a également été profondément modifié. Lundi, les Toulonnais ont frappé fort sur le marché des transferts avec l'arrivée du All Black, Julian Savea. Ce renfort coïncide avec le probable départ de Chris Ashton, qui souhaite retourner dans son pays pour pouvoir disputer la prochaine Coupe du Monde, l'année prochaine au Japon. Toujours du coté du pays du thé, Dave Atwood, retourné à Bath, garde une belle côte en terre varoise, à la suite de son excellente deuxième partie de saison. Les dirigeants s'activent en coulisses pour le récupérer. Pour l'instant, ils sont encore au stade des discussions.

Julian Savea - Nouvelle Zélande

Julian Savea - Nouvelle ZélandeIcon Sport

Comme annoncé par le Midi Olympique, une rencontre Collazo - Ma'a Nonu a eu lieu , à l'initiative du technicien, pour faire revenir le centre néo-zélandais sur sa décision de prendre une retraite anticipée. Si les Varois ont recruté trois français en la personne de Stéphane Onambélé, Daniel Ikepfan et Sébastien Taefofinua, ils ont misé sur un recrutement à l'étranger avec, en plus de Savea, Liam Messam, Rhys Webb, Filipo Nakosi et Jacques Potgieter.

Avec tous ces recrues étrangères, la problème des JIFF, joueurs issus de la formation française, arrive tout naturellement. Pour la saison prochaine, la moyenne du nombre de JIFF sur la feuille de match sera de 15. Affaire à suivre...

Contenus sponsorisés
0
0