Icon Sport

TOP 14 - Succès de Lyon sur la pelouse du Stade français (16-25)

Le statut d'outsider, Lyon l'assume sans problème

Le 26/08/2017 à 19:59Mis à jour Le 26/08/2017 à 20:50

TOP 14 - Annoncés comme des outsiders cette saison, les Lyonnais ont fait honneur à ce nouveau statut, s'imposant sur la pelouse des Parisiens (16-25). Les Rhodaniens ont passé trois essais au cours de la rencontre grâce à Regard, Palisson et Michalak.

Lyon frappe fort d’entrée! En s’imposant sur la pelouse du Stade français (16-25), le LOU réalise le bon coup de cette première journée. Jamais réellement en danger, les hommes de Pierre Mignoni ont même failli ramener un point de bonus offensif en inscrivant 3 essais par l'intermédiaire de Regard, Palisson et Buckle. Mais en début de rencontre, le Fidjien Waisea avait surpris la défense lyonnaise. Inquiétant pour des Parisiens qui ne prennent aucun point ce samedi.

Des Lyonnais inspirés offensivement

C’était une des promesses de l’été. Le LOU avec son recrutement haut de gamme (Gill, Buttin, Van der Merwe) n’a pas tardé à confirmer son potentiel en championnat. Dès la première journée même. En s’imposant sur la pelouse de Jean Bouin (25-16) face à une équipe parisienne en reconstruction, les Lyonnais ont réalisé le bon coup de ce début de Top 14.

Thibaut Regard (Lyon)

Thibaut Regard (Lyon)Icon Sport

Jamais réellement en danger, les hommes de Pierre Mignoni ont quand même mis du temps à rentrer dans la partie. Waisea, le centre parisien, en a profité pour surprendre une défense apathique et inscrire le premier essai de la rencontre. Mais, par la suite, le jeu de mouvement des Lyonnais s’est mis en place. En témoignent les 3 essais marqués par le LOU (Regard, Palisson et Buckle). Le carton jaune reçu par le parisien Julien Arias en fin de première période compliquant lourdement la tâche des joueurs de la capitale.

Paris déjà dans le dur

Le LOU frappe donc fort d’entrée. Au-delà de la victoire, c’est la manière qui frappe. Les recrues estivales telles Van der Merwe, Gill, Palisson ou encore Buttin se sont très rapidement fondues dans la collectif rhodanien. Le système de jeu semble déjà assimilé. Seul point noir pour les Lyonnais, le secteur de la touche. Les hommes de Pierre Mignoni ont perdu un nombre incalculable de ballons sur leurs lancers. Sans conséquence pour cette fois-ci.

Le groupe du Stade français

Le groupe du Stade françaisIcon Sport

Le Stade français, lui, n’accroche même pas le point de bonus défensif sur sa pelouse. De quoi inquiéter le manager Greg Cooper, tant son équipe est souvent parue impuissante. Pire, elle a manqué d’imagination dans ses lancements de jeu. Et Sergio Parisse, seul véritable leader de cette équipe, ne peut pas tout faire seul. Le Stade français doit se reprendre très vite sous peine de voir se profiler une saison galère.

Contenus sponsorisés