Icon Sport

Top 14 - Sofiane Guitoune (Toulouse) : "Les deux mois les plus importants de la saison"

Guitoune : "Les deux mois les plus importants de la saison"
Par Rugbyrama

Le 27/06/2018 à 14:26

Au terme de sa première journée d'entraînement, l'ailier du Stade Toulousain s'est exprimé sur la reprise et l'importance de la préparation physique. Fatigué mais avec le sourire.

Rugbyrama : Vous êtes-vous maintenu en forme pendant ces vacances ?

Sofiane Guitoune : Oui, un petit peu comme tout le temps. J'ai suivi le programme que nous avait envoyé Bernard Baïsse, le préparateur physique du staff. Ça consistait à de la course principalement mais pas seulement. Un peu de rameur, des abdos, de manière à reprendre plus facilement. Ça peut être dangereux sinon.

La reprise ce matin n'a pas été trop dure ?

S.G. : Non, quand on a des enfants, vacances ou non, on ne fait pas la grasse matinée (rires) ! Plus sérieusement, ça fait plaisir de retrouver les copains au petit-déjeuner, discuter, etc... Puis les exercices sont séparés en petits modules donc c'est plus facile à avaler.

Vous avez touché le ballon dès le premier jour, c'est assez rare non ?

S.G. : Justement on en parlait avec certains, c'est même exceptionnel ! Personnellement c'est la douzième saison que je débute en pro et c'est la première fois qu'on voit le ballon lors de la première séance. Jeudi on fait même un entraînement rugby !

Sofiane Guitoune (Toulouse)

Sofiane Guitoune (Toulouse)Icon Sport

A votre poste la préparation physique doit être d'autant plus importante ?

S.G. : A tous les postes c'est primordial ! Pour l'instant on fait les exercices ensemble, mais on peut être séparés comme cet après-midi, avec un atelier force/explosivité.

Le fait de ne pas jouer de match, ça ne relâche pas un peu la motivation ?

S.G. : Au contraire ce sont les deux mois les plus importants de la saison ! Il faut travailler au maximum la « caisse », la VMA (vitesse maximale aérobie), pour attaquer fort dès le départ. Et la saison est longue, il faut réussir à tenir sur la durée.

Selon vous, cette période est donc déterminante ?

S.G. : Bien sûr ! Parce qu'au-delà des résultats du début de saison, on a pas l'occasion de retravailler notre condition physique de manière aussi poussée quand les matchs redémarrent. Par exemple, même si on a une trêve de deux semaines, on aura la première de repos et on consacrera seulement la deuxième à travailler physiquement. C'est pour cela que notre objectif à court terme est d'être en forme ! En étant sérieux pendant deux mois.

Propos recueillis par Quentin Put.

Contenus sponsorisés
0
0