Icon Sport

Top 14 : Quatre billets pour la qualification, six candidats

Quatre billets pour la qualification, six candidats
Par Rugbyrama

Le 12/04/2018 à 17:58Mis à jour Le 12/04/2018 à 18:05

La dernière ligne droite jusqu’aux phases finales est lancée, ils sont six à jouer leur fin de saison sur ces trois dernières journées. Midi Olympique vous propose donc un dossier spécial sur le money time du Top 14. Derrière Montpellier et le Racing, Toulouse, Toulon, Pau, La Rochelle, Lyon et Castres vont se livrer une bataille féroce pour décrocher un précieux sésame.

Chaque année, c'est la même chose. Il y a un an, au soir de la 23e journée de Top 14 (soit à la même période qu’aujourd’hui), il était de neuf points entre le troisième du classement et le huitième. à l’époque, ils étaient déjà six, voire sept ou huit, à se battre pour les quatre dernières places qualificatives à distribuer. Cette saison, c'est pareil. Voire pire, car la lutte s’est encore clairement intensifiée. Imaginez qu’il y a un an, Clermont, alors deuxième et quasiment qualifié de manière officielle, possédait 65 points. Soit un de moins que le Stade toulousain actuellement, lequel ne pointe pourtant qu’à la troisième place et n’a pas garanti sa présence dans l’ultime ligne droite. Mieux, quand Brive — huitième du classement en 2017 — menaçait l’ordre établi avec ses 52 unités, c’est à ce jour Castres qui ferme le peloton des prétendants — toujours à cette même huitième place — avec… 60 points. En clair, le haut du panier de ce championnat s’est tellement resserré que la qualification pourrait se décider huit longueurs au-dessus. Soit deux victoires, ce qui est loin d’être anecdotique.

Yoann Huget (Stade toulousain)

Yoann Huget (Stade toulousain)Icon Sport

La lutte s'annonce donc terrible. Pour parfaitement lancer celle-ci, Midi Olympique vous propose un dossier complet dans lequel il analyse les forces et les faiblesses de chacun, se livre au délicat jeu de pronostics, et donne la parole à Gonzalo Quesada, actuel manager de Biarritz qui fut sacré champion de France en 2015 avec le Stade français.

Contenus sponsorisés