Icon Sport

Top 14 - Pau une saison à moitié pleine

Pau une saison à moitié pleine
Par Rugbyrama

Le 14/06/2018 à 17:27Mis à jour Le 14/06/2018 à 17:31

Pour la Section Paloise, il est préférable de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Satisfaisant sur le plan comptable, le club n’a cependant pas su se qualifier pour la Champions Cup et termine sa saison à la 8eplace du Top 14 avec 66 points.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Le tournant : la mauvaise opé contre Agen

Ce fut en cette 24e journée de Top 14 que Pau vit ses espoirs de qualification s’envoler. Alors que 24 points séparaient Pau d’Agen, respectivement à la 5eet 11eplace au classement, les Agenais se sont imposés 33 à 22 au Stade du Hameau. Pau chute de la 5eà la 7eplace et quitte ainsi le haut du tableau, se privant ainsi des matches de barrages et des phases finales. Une issue difficile d’autant que Pau n’avait pas perdu contre Agen depuis avril 2015.

La déclaration :

" De toute façon nous sommes au pied du mur. "

Après le faux pas face à Agen dans le chaudron du Hameau, le pilier est revenu sur les propos et la déception de son coach Simon Mannix. Après avoir été éjecté du Top 6, le mental du groupe semble, déjà, trop entamé pour rêver à un sursaut d’orgueil en Challenge Cup. En souffrance, la Section Paloise accuse le coup.

La performance : le parcours à l’extérieur

Thomas Domingo, pilier de la Section paloise

Thomas Domingo, pilier de la Section paloiseIcon Sport

Bien souvent ce sont les déplacements qui sont les points noirs des saisons des clubs. Mais du côté de Pau, le parcours à l’extérieur a de quoi impressionner. Victorieux à Agen, Oyonnax, au Stade Français mais aussi à Brive et Castres, la Section Paloise avait pourtant tout d’un qualifié pour les phases finales. Rigoureux et pragmatiques les guerriers palois ont réussis leur conquête et grappillés des points pourtant précieux.

Le joueur : Colin Slade

Véritable fer de lance de cette équipe paloise, le Néo-Zélandais a cumulé 20 titularisations sur 24 rencontres. Il est le 12emeilleur marqueur du championnat avec 127 points inscrits. Bien qu’il ait délégué les tirs au but à ses coéquipiers, il est resté omniprésent, a brillé dans son jeu et imposé le rythme aussi bien en attaque qu’en défense, et pourrait bien être le digne héritier de Conrad Smith, à la tête de l’effectif de Pau. Ce joueur expérimenté s’illustrera encore la saison prochaine dans les rangs palois et fera une fois de plus parler son expérience pour faire avancer cette équipe.

La statistique : 2

Colin Slade de Pau contre Stade Francais

Colin Slade de Pau contre Stade FrancaisIcon Sport

2 défaites en 2 semaines. Cela aura suffi à Pau pour sombrer et voir s’éloigner les espoirs d’apothéose européenne et de phases finales de Top 14. Malgré une progression irréfutable et un bilan comptable satisfaisant, 9 points de plus que l’année passée, l’amertume flotte dans le camp palois.

La déception : l’adieu à la finale européenne

Après avoir joué sur tous les tableaux, l’équipe s’est brûlée les ailes et a vu s’envoler son rêve de qualification pour la Champions Cup. Défaits par Cardiff les Palois, trop imprécis, se sont incliné 16 à 10 au terme d’une prestation inhabituelle. Pourtant invaincus en Challenge Cup, les coéquipiers de Tom Taylor, ont bu la tasse lors de cette rencontre, face à des Blues survoltés.

Les Blues de Cardiff célébrant leur victoire en demi finale face à Pau

Les Blues de Cardiff célébrant leur victoire en demi finale face à PauIcon Sport

Par Fanny Roustan

Contenus sponsorisés
0
0