Rugbyrama

Top 14 - Pau, pour continuer de grandir

Pau, pour continuer de grandir
Par Rugbyrama

Le 14/07/2018 à 11:13Mis à jour Le 17/07/2018 à 09:26

Ambitieux, Pau continue de grandir et de progresser chaque saison. Aujourd’hui, avec un nouveau stade et un nouveau centre de formation, les Palois veulent passer un cap sportivement et accrocher les phases finales. Une performance qui s’annonce quand même difficile à atteindre.

Simon Mannix, l’habitué des lieux

À Pau, on prend le même et on recommence. L’entraineur charismatique irlandais entame sa cinquième saison sur les bords des Pyrénées. Il sera épaulé de Carl Heyman pour les avants et du nouvel entraîneur des trois quarts Conrad Smith. Passé par le Racing et le Munster, Mannix s'inscrit dans la stabilité à Pau et s'il continue de faire progresser son groupe, on le voit mal partir de son poste.

Simon Mannix - Pau

Simon Mannix - PauIcon Sport

Slade, en meneur d’hommes ?

Néo-retraité, Julien Pierre laisse donc son brassard de capitaine vacant. Steffon Armitage, le vive capitaine, s’est blessé au tendon d’Achille face à Cardiff, son retour est prévu pour décembre. Donc il est difficile d’imaginer le visage du prochain. D’autant plus qu’il n’a pour l’instant pas été dévoilé par le staff. Mais on peut miser une petite pièce sur l’ouvreur néo-zélandais Colin Slade. Il aura à cœur de réaliser une magnifique saison après une fin de saison tronquée par une blessure, qui l’a privé des derniers matchs à enjeux.

Un passé glorieux

Crée en 1902, ce club centenaire possède un solide passé. Triples champions de France (1928, 1946 et 1964) et vainqueurs à trois reprises du Challenge Yves du Manoir (1939, 1952 et 1997), les "Vert et Blanc" restent un club historique de l’Hexagone. Mais conscients également des manques, les dirigeants palois ont opté pour un nouveau virage stratégique ces derniers années. Pour concurrencer les plus grosses équipes du championnat, ils ont construit un nouveau stade d’une capacité de 18 324 places et d’un centre d’entrainement Macron flambant neuf. À l’aube de la reprise du championnat, les Béarnais se donnent les moyens de leur ambition.

Légères retouches

Il n’y a pas eu de grands changements dans l’effectif palois. Outre les départs à la retraite de Julien Pierre et Conrad Smith, Pau a perdu également Julien Tomas, parti à Montpellier. Sinon? Très peu de départs significatifs pour les hommes de Simon Mannix. Pour compenser ces quelques pertes, le staff a misé sur l’arrière Jesse Mogg. Il représente la recrue phare de l’intersaison mais aussi forcément la plus attendue. Autre arrivée : Julien Blanc qui compte bien bousculer la hiérarchie des numéros 9. Devant, Julien Delannoy, Dan Malafosse et Antoine Erbani débarquent pour apporter de la puissance et du poids au pack palois.

Vidéo - Légères retouches pour Pau

01:20
" Etre plus performant que la saison dernière"

La saison dernière, Pau a terminé à la huitième place du championnat, échouant de deux points pour accrocher les phases finales. Une fin de saison complètement ratée, trois défaites de suite (Bordeaux, Agen et Montpellier), a plombé les ambitions paloises. Aujourd’hui, quand on parle d’objectif à Simon Mannix, l’intéressé ne se mouille pas trop : "Je veux être plus performant que la saison dernière". Mais avec le recrutement, et celui de ses concurrents, on voit difficilement Pau accrocher les phases finales…

Par Lucas Meirinho

Contenus sponsorisés
0
0