Icon Sport

Top 14 - Oyonnax, tout recommencer

Oyonnax, tout recommencer
Par Rugbyrama

Le 06/06/2018 à 16:28Mis à jour Le 09/06/2018 à 16:23

Si le club de l'Ain pensait être sauvé à l'issue de la phase régulière, il a complètement déjoué face à Grenoble lors du match d'accession. En Pro D2 l'an prochain l'USO devra faire preuve de plus de maîtrise et de régularité pour espérer retrouver l'élite.

Le joueur : Benjamin Botica

Comment passer à côté du meilleur réalisateur du Top 14, avec 311 points inscrits ? Le Néo-Zélandais a été omniprésent cette saison, que ce soit au pied évidemment, mais aussi dans l'orientation du jeu et l'avancée de son équipe. "Big Ben", en plus d'être le métronome de son équipe, franchit énormément. L'électron libre du système oyonnaxien s'est entièrement dévoilé dans le Haut-Bugey. Une véritable renaissance quand on compare à son court passage à Montpellier il y a deux saisons.

Benjamin Botica - Oyonnax

Benjamin Botica - OyonnaxIcon Sport

Le tournant de la saison : le match d'accession face à Grenoble

Les Oyonnaxiens sont complètement passés à côté de cette rencontre inédite entre le 13e de Top 14 et le finaliste malheureux du Pro D2. C'est comme si les hommes d'Adrien Buononato, donnés favoris, se croyaient déjà à l'abri d'une relégation après leur victoire face à Brive (40-17) à la 24e journée. Comme si cette treizième place synonyme de match d'accession n'était qu'une fin en soi et non un match de la peur où 30 hommes jouent leur avenir sportif armes à la main. Malheureusement les Grenoblois sont venus avec beaucoup plus d'envie que leurs adversaires, sûrement aidés par un stade des Alpes en fusion.

Le chiffre : 55 %

Plus de la moitié des points marqués par l'USO l'ont été par l'intermédiaire de son ouvreur Botica, qui en plus d'être précieux au pied, est allé aplatir sept fois le ballon dans l'en-but, soit le meilleur total de son équipe. Cela met surtout en lumière, l'attaque en berne des Oyomen, qui est restée muette lors de 5 matchs cette saison.

La performance : La victoire face à Clermont au stade Michelin

Après 14 matchs et 5 mois sans victoire, Oyonnax se déplace fin février chez le champion en titre avec beaucoup de craintes et d'incertitudes. Cinq changements sur le XV de départ, avec notamment le retour du capitaine Valentin Ursache et Hall à la mêlée alors que le combat s'annonce féroce dans le climat glacial auvergnat (2°). Au terme d'une rencontre sans grand intérêt visuel, Oyonnax signe quand même un succès majuscule sur la pelouse de l'ASM et pourra lancer sa saison avec une série de 4 victoires.

L'espoir : Reprendre l'ascenseur

Un an après avoir remporté le championnat de Pro D2, Oyonnax retourne dans l'antichambre de l'élite. L'USO paye son début de saison complètement raté et le match d'accession remporté par Grenoble. Cependant, le club de Thierry Emin s'est déjà tourné vers l'avenir, en annonçant les prolongations de plusieurs cadres de l'effectif, dont Botica, Ikpefan, Grice et Raynaud. Les Oyonnaxiens présentent un budget peu affecté par la descente (11M €) et ont révélé un nouveau logo, qui se veut novateur et symbole d'un renouveau.

Contenus sponsorisés
0
0