Icon Sport

Top 14 - Montpellier, une saison quasiment parfaite

Montpellier, une saison quasiment parfaite
Par Rugbyrama

Le 02/07/2018 à 12:09Mis à jour Le 03/07/2018 à 08:26

Premiers au terme de la saison régulière, les Montpelliérains ont échoué sur la dernière marche qui menait au titre de champion de France. Un exercice 2017/2018 aussi épatant que frustrant, pour les joueurs de Mohed Altrad.

La stat : 63/65

Impériaux à domicile, les Montpelliérains ont bâti leur saison sur leur invincibilité à domicile. Avec 13 victoires en 13 matchs, seule équipe invaincue à domicile, les Héraultais possèdent des statistiques ahurissantes dans leur stade. À l’Altrad Staduim, les hommes de Vern Cotter ont récolté 63 points sur 65 possibles. Avec 13 succès, mais surtout 11 bonus offensifs décrochés, les joueurs du MHR n’ont fait aucun détail sur leur pelouse cette saison. Une solidité qui a compensé avec le manque de résultat à l’extérieur.

Le facteur X : Le retour de Louis Picamoles

Revenu à Montpellier, après 7 ans au Stade toulousain et 1 an à Northampton, le joueur formé au Pic-Saint-Loup, a fait un retour fracassant dans la cité ciste. Avec 12 essais inscrits en 19 rencontres, le troisième ligne centre est le deuxième meilleur marqueur de son équipe derrière Nemani Nadolo. Nommé capitaine par Vern Cotter, le joueur de 32 ans a aussi parfaitement rempli son rôle de meneur d’hommes. Véritable homme à tout faire, l’ancien international tricolore.

Louis Picamoles - Montpellier

Louis Picamoles - MontpellierIcon Sport

La déception : Défaite en finale

Comme Toulouse ou le Racing avant eux, les Montpelliérains ont aussi chuté en fin de saison face à Castres. Grands favoris de la finale, les Héraultais se sont cassé les dents sur la défense héroïque des Tarnais. En manque d’inspiration sur la totalité de la rencontre, ils ont totalement déjoué sur les points qui ont fait leur force durant toute la saison. Incapable de relever la tête, les Cistes n’ont pas pu compter sur les cadres, eux aussi passés complètement à côté de leur match. À l’image d’un Ruan Pienaar inconstant au pied, d’un Nemani Nadolo incapable de créer des brèches, c’est tout le MHR qui a manqué sa rencontre après une saison plus que réussi.

La révélation : Nicolaas Janse Van Rensburg

Pour sa deuxième saison dans l’Hérault, le deuxième ligne sud-africain, a éclot aux yeux du grand public. L’ancien joueur des Blue Bulls a vu son temps de jeu explosé cette année. En passant de 750 à 1431 minutes jouées, Van Rensburg est le deuxième ligne le plus utilisé dans l’effectif par Vern Cotter. Pièce maîtresse du 5 de devant Montpelliérain, le natif de Pretoria est un symbole du jeu ciste cette saison, toujours dans l’avancé, le numéro 4 a souvent pilonné la ligne de défense adversaire. Un pilonnage récompensé par ses quatre réalisations cette saison. Véritable stratège, le joueur de 25 ans est aussi un rouage essentiel dans la touche de Montpellier. Avec 80 prises en touche, il est le deuxième meilleur joueur dans cet exercice dans le Lyonnais Puricelli.

Top 14 - Nicolaas Janse Van Rensburg (Montpelllier) - 04/09/2016

Top 14 - Nicolaas Janse Van Rensburg (Montpelllier) - 04/09/2016Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0