Icon Sport

Top 14 - Montpellier : le jour d’après

Montpellier : le jour d’après
Par Rugbyrama

Le 05/06/2018 à 10:02Mis à jour Le 05/06/2018 à 11:06

Retour sur terre difficile pour les Héraultais qui avaient encore la "gueule de bois" lundi matin après leur non-match en finale face à Castres.

La nuit de samedi à dimanche aurait pu être magique, gravée à jamais dans la mémoire des Héraultais. Malheureusement, Fulgence Ouedraogo et ses coéquipiers se sont inclinés pour la deuxième fois en finale de Top14 au Stade de France. Cette fois-ci sans panache et presque sans combattre, tout le contraire de cette bataille épique livrée face à Toulouse en 2011. Hagards, K-O debout ou encore en larmes après la rencontre, comme les historiques "Fufu", Louis Picamoles ou Kélian Galletier, les Cistes n’avaient pas le cœur à profiter des festivités parisiennes. La réception organisée à l’hôtel Melia, à la Défense, après la rencontre n’a donc pas eu du tout la même saveur.

Kelian Galletier - Montpellier

Kelian Galletier - MontpellierIcon Sport

Joueurs, staff, dirigeants, familles et tous les proches du Montpellier Hérault Rugby, se sont retrouvés dans l’intimité de cette soirée mais étaient encore trop marqués pour dépasser leur déception. Et célébrer une saison qui restera, au-delà de cet acte manqué encore inexplicable, réussie sur bien des plans : le MHR a terminé leader du Top 14 et a occupé cette place durant vingt-deux journées sur vingt-six. Les Montpelliérains ont pour la première fois conservé leur invincibilité à domicile sur la phase aller, en décrochant onze bonus offensifs sur 13 possibles et en marquant trente-huit points de moyenne par match. Ils ont aussi battu leur record d’essais en inscrivant cette saison 103 réalisations… Mais les chiffres aussi beaux soit-ils ne pesaient à ce moment-là pas bien lourds dans les esprits meurtris.

Dimanche, les Héraultais ont quitté la capitale en fin de matinée pour regagner directement l’Altrad Stadium. A leur arrivée, les joueurs ont tous regagné leur domicile pour retrouver du réconfort auprès de leur famille. Et lundi, le jour d’après tant redouté, était arrivé. Rendez-vous au club fixé au matin pour débriefer rapidement cette désillusion sans chercher directement des explications.

Reprise aux alentours du 10 juillet

L’émotion était encore palpable sur les visages fatigués et dévastés par le manque de sommeil et les regrets. "On verra les joueurs ce lundi pour débriefer avec eux. Mais on ne fera pas de grosses analyses", expliquait aujourd’hui Mohed Altrad dans les colonnes du Midi Olympique. "Là, il s’agit juste de rassembler les morceaux et de tourner la page. L’analyse de ce qu’il s’est passé, on le fera vraiment à la rentrée. (…) Maintenant il faut analyser tout ça calmement, à tête reposée, l’esprit vide de toute déception."

Mohed Altrad (Président de Montpellier)

Mohed Altrad (Président de Montpellier)Icon Sport

La réunion ne s’est donc pas éternisée et les Montpelliérains ont ensuite pris la direction en bus du Conseil départemental de l’Hérault où ils étaient attendus, en compagnie des féminines du club sacrée championnes de France et des jeunes champions nationaux UNSS. A la fin cette cérémonie où ils ont été rejoints par leurs femmes, leurs enfants ainsi que plusieurs membres du MHR, ils ont pris la direction du Mas Neuf des Vignobles Jeanjean. Pour participer à la traditionnelle réception qui clôture la fin de saison. Un dernier moment de partage pour décompresser et dire aussi au revoir aux six partants : Jesse Mogg (Pau), Joe Tomane (Leinster), Davit Kubriashvili (Grenoble), Julien Delannoy (Pau) et Joffrey Michel (Oyonnax). Les Cistes étaient en vacances dans la soirée pour quatre semaines, hormis Benjamin Fall et Kélian Galletier qui se sont envolés pour la Nouvelle-Zélande rejoindre le XV de France.

Benjamin Fall de Montpellier

Benjamin Fall de MontpellierIcon Sport

La majorité des Héraultais vont s’envoler pour les quatre coins du monde et plusieurs internationaux seront encore sur le front cet été : B. Du Plessis et Steyn avec l’Afrique du Sud par exemple ou Nadolo et Nagusa avec les Fidji. Ces internationaux prendront leurs vacances plus tard et auront donc une reprise décalée. Là où la majorité du groupe retrouvera lui les terrains aux alentours du 10 juillet. En compagnie des recrues, Johan Goosen (attendu courant juin), Julien Ledevedec, Dmitri Arhip, Julien Ledevedec, Daniel Brenan et plusieurs jeunes : "On gagne ensemble, on perd ensemble mais il faut encaisser ça. Ça sera difficile à digérer. Il faudra du temps", concède Vern Cotter. Le temps de se reconstruire pour repartir en quête des sommets.

Par Julien Louis.

Contenus sponsorisés
0
0