Icon Sport

Match Amical - Sur le papier, ce LOU semble plus armé

Le LOU semble plus armé

Le 10/08/2018 à 12:11Mis à jour Le 10/08/2018 à 17:48

MATCH AMICAL - Lyon dispute ce vendredi (20h), à Valence, son second test face à Grenoble. Après une première sortie convaincante face à Oyonnax (63-12), les Lyonnais voudront confirmer leur montée en puissance et prouver qu’ils sont plus armés que la saison précédente.

Quand on sait que l’ambition du LOU est de faire au moins aussi bien que sa place de demi-finaliste de la saison passée, cela nécessite d’avoir une certaine garantie dans les armes dont on dispose pour le combat. Justement, la première copie face à Oyonnax a permis de se rendre compte que Lyon avait peut-être un peu d’avance, voilà pourquoi cette prestation face à Grenoble sera scrutée de près, car l’adversité montera logiquement d’un cran. D’autant que les Lyonnais savent depuis cette semaine qu’ils affronteront ensuite Toulon, à Mayol, pour une ultime répétition et les derniers réglages avant le début du championnat.

Manuel Carizza en renfort, Charlie Ngatai est arrivé

Dans ce défi ambitieux, Pierre Mignoni a fait le choix de très rapidement concerner majoritairement l’effectif censé lui apporter satisfaction durant la saison, plutôt que de donner un peu de temps de jeu à quelques Espoirs. Les premières compositions des matches amicaux le prouvent. Comme lors du premier match, 34 joueurs sont à nouveau mobilisés et l’on constate surtout que seuls les centres Pierre-Louis Barassi et Adrien Seguret, Champions du Monde U20, et le demi de mêlée Quentin Delord, peuvent espérer avec une certaine confiance se voir offrir une chance de franchir un palier avec cette cuvée 2018-2019.

Neuf renforts sont venus enrichir un groupe qui ne semble pas avoir perdu en qualité, bien au contraire, malgré la retraite de Frédéric Michalak. La charnière est plus fournie et espèrera la confirmation d’un Baptiste Couilloud, le paquet d’avants qui aura comme étendard Liam Gill est quant à lui plus dense. Il vient d’ailleurs d’enregistrer la venue de Manuel Carizza, en qualité de joker de Virgile Bruni. Le deuxième ligne argentin (43 sélections) était souhaité pour son expérience depuis un certain temps et permettra une plus grande rotation dès ce vendredi ; et apportera cette profondeur qui manquait.

Baptiste Couilloud (Lyon)

Baptiste Couilloud (Lyon)Icon Sport

Et cette semaine a aussi vu l’arrivée de Charlie Ngatai en provenance des Chiefs, maintenant que le Super Rugby est terminé. Il sera à l’entrainement dès la semaine prochaine et sera une véritable plus-value à la ligne de trois-quarts qui a souvent vu les mêmes visages lors du précédent exercice, ce qui a parfois nécessité quelques repositionnements en raison des blessures. L’on a par exemple vu Toby Arnold jouer les pompiers de service et peut-être que Xavier Mignot sera un peu plus utilisé au centre ? Le profil explosif et puissant du centre néo-zélandais (1 sélection) apportera quoi qu’il arrive un style différent et nouveau.

Première de Noa Nakaitaci, avant Josua Tuisova ?

Face au FCG ce vendredi, un autre élément sera sous le feu des projecteurs en la personne de Noa Nakaitaci. On connait les qualités de l’ailier international, redoutable finisseur, mais on se demande comment il se sent après une saison quasi blanche. On a déjà vu le rendement de l’ouvreur Jonathan Wisniewski sur son premier test, et l’on se dit que Mignoni a probablement le filon pour relancer les revanchards, comme Lionel Beauxis ou Alexis Palisson avant lui. Voilà en tout cas des "noms" qui ont un vécu dont Lyon aura besoin, à l’image encore de Raphaël Chaume, Loann Goujon ou bien Jean-Marc Doussain.

Noa Nakaitaci de Clermont

Noa Nakaitaci de ClermontIcon Sport

Mais ce n’est peut-être pas terminé… car s’il est désormais acté que Lyon et Toulon se retrouveront le 17 août en amical, on peut imaginer que les deux clubs puissent se réunir à nouveau sur la table des négociations au sujet de Josua Tuisova ? Le trois-quarts fidjien est au centre d’un interminable feuilleton qui a quelque peu tendu les relations entre le LOU et le RCT, et pas que… Le joueur ne serait pas vraiment emballé par l’idée de Patrice Collazo de le faire jouer au centre. Si ce dossier venait donc à se décanter à la faveur du club lyonnais, ce serait sans nul doute un atout de taille pour mener à bien cette envie de faire mieux.

Contenus sponsorisés
0
0