Icon Sport

Top 14 - Lyon attire les foules

Le LOU de plus en plus populaire

Le 24/05/2018 à 08:38Mis à jour Le 24/05/2018 à 09:19

Alors que le LOU va disputer les demi-finales du Top 14 non loin de chez lui, du côté du Groupama Stadium de Décines, la cote de popularité du club lyonnais grimpe au-delà des frontières de la capitale des Gaules. À l’instar de ses résultats, c’est tout sauf une surprise.

Si l’arrivée au Matmut Stadium de Gerland s’est accompagnée d’une hausse substantielle du nombre de places par rapport au Matmut Stadium de Vénissieux, le LOU n’a fait pas fait qu’augmenter sa capacité dans les tribunes, sa moyenne de spectateurs aussi. De 10 369 lors de la dernière saison complète de Top 14 dans sa précédente enceinte, elle est passée à 14 157 cette année ce qui traduit la fidélisation d’une base plus conséquente de supporters.

Le LOU a augmenté sa cote de popularité

Ils étaient presque 2 000 à avoir fait le déplacement à Toulon pour le barrage, soit l’affluence moyenne du côté de Vuillermet il n’y a encore pas si longtemps… Beaucoup de supporters s’y sont créés LE souvenir qui fait souvent que l’on voue fidélité à une équipe. Et cela se ressent week-end après week-end, "on voit plus de monde avant et après les matches et l’on sent plus d’engouement dans les tribunes", assure Philippe, président des Lougdunums.

Lyon est pourtant une cité versatile, sa population va souvent là où l’équipe gagne mais "le socle de supporters est plus important aujourd’hui. Des gens n’ont pas suivi l’OL à Décines, sont venus voir le rugby à Gerland et sont restés", poursuit Philippe qui reconnait "que ce ne sont pas les chants comme au foot, mais il y a de la convivialité, des familles, du respect et des relations avec les autres supporters qui ne sont pas parqués derrière des grillages."

Les Rhônalpins de plus en plus attirés par Lyon

Si dans un passé pas si lointain, le cœur des "Grands Lyonnais" battait au rythme des exploits de Bourgoin, aujourd’hui Lyon a repris un rôle central. Régis vient de l’Isère, d’un petit village à deux pas de Pierre-Rajon, pour suivre les matches du LOU car "l’ambiance au stade me plait. De plus, le club est ambitieux et fait jouer des joueurs formés au club ce qui donne une vraie identité à l’équipe. Et grâce à son entraineur, elle montre un vrai caractère."

Supporters de Lyon

Supporters de LyonIcon Sport

Son cas est loin d’être isolé, la séduction s’intensifie et les supporters viennent de plus en plus loin. Alexis apprécie au départ le football, il vient de l’Ain mais il est séduit par "l’ambiance avant et après le match, et l’état d’esprit pendant. Malgré l’influence de l’OL et du foot, c’est un club en devenir. Il manque des titres pour qu’il y ait une véritable identité comme à Clermont. Mais vendredi, c’est peut-être le début d’une belle histoire…"

Des supporters venus des quatre coins de la France

En jouant cette demie au Groupama Stadium, certains pourraient estimer que le LOU sera "à domicile". Pas tout à fait. L’enceinte de 59 000 places devrait afficher complet pour les deux affiches mais 60% des billets ont été vendus hors Rhône-Alpes, ce qui ne l’empêche d’attirer la sympathie au-delà de sa zone de chalandise. "J’aime ce que dégage cette formation, l’état d’esprit gaulois, elle ne lâche jamais rien", confie William, habitant de Mèze dans l’Hérault.

Il sera à Lyon pour supporter… Lyon et pas Montpellier, "car un bon nombre d’éléments du LOU sont passés par l’ASBH." En organisant les demies dans un stade nouveau, la Ligue ne s’est pas trompée puisque la découverte suscite la curiosité des passionnés. "J’aime l’ambiance et l’atmosphère durant les phases finales. Je vais découvrir un stade que je ne connais pas et dont tout le monde me parle en bien", poursuit cet habitué des finales à Paris.

Contenus sponsorisés
0
0