Icon Sport

TOP 14 - Le Stade français à la relance

Le Stade français à la relance

Le 24/09/2017 à 16:20Mis à jour Le 24/09/2017 à 16:29

TOP 14 - Après les prolongations de contrats de Plisson, Gabrillagues et Danty, le Stade français a officialisé l'arrivée d'un nouveau partenaire majeur pour trois ans : Groupama.

À défaut, pour l'instant, de résultats probants (à l'exception de la victoire sur La Rochelle), le Stade français accumule les bonnes nouvelles cette semaine. Après que Paul Gabrillagues, Jonathan Danty et Jules Plisson, trois des joueurs emblématiques formés au club qui composent l'effectif, aient prolongé officiellement jeudi dernier leur bail avec le club de la capitale, le président Hubert Patricot et son Directeur Général Fabien Gobon ont officialisé l'arrivée d'un nouveau partenaire : Groupama.

Jules Plisson et Jonathan Danty (Stade français) - 10 avril 2016

Jules Plisson et Jonathan Danty (Stade français) - 10 avril 2016Icon Sport

Le groupe d'assurance, via la Caisse Régionale Paris Val de Loire, va s'engager pour les trois prochaines années à hauteur de 500 000 euros par saison. Une somme qui ne sera pas dédiée uniquement au secteur professionnelle. "Une partie ira en direction des jeunes et des féminines", a précisé Eric Gelpe, directeur général de Groupama Paris Val de Loire. Et ce dernier d'ajouter : "Surtout, même si nous sommes une vieille maison, une vieille dame, nous allons toujours de l'avant. L'engagement est de trois ans, mais l'avenir n'a pas de limite".

La marque sera visible dès ce dimanche pour le choc face au RC Toulon sur le short des joueurs. "Nous sommes heureux d'avancer aujourd'hui dans le nouveau projet du Stade français avec un acteur majeur, dynamique et novateur, afin de relever ensemble les défis de l'avenir", a commenté le président Patricot.

Développer la marque Stade français et séduire un nouveau public

En quelques jours, la nouvelle équipe dirigeante du Stade français a donc envoyé des signaux forts. La construction du nouveau projet commence réellement à se matérialiser. Jusque-là, en raison d'un rachat tardif (la passation de pouvoir entre Thomas Savare et Hans-Peter Wild a eu lieu le 14 juin), le Stade français s'était plutôt montré, faute de temps, discret tant sur le marché des transferts que dans l'avancée des projets.

Par delà les prolongations de contrats et l'arrivée d'un nouveau partenaire majeur, le club a entrepris une restructuration interne où les rôles de chacun des membres du secteur administratif sont en passe d'être redéfinis. Objectif : développer la marque Stade français et surtout séduire des spectateurs potentiels. Dans ce cadre, le secteur administratif va s’étoffer. Un Directeur Administratif et Financier, en provenance de la FFR, va arriver. Le docteur Wild a vraiment décidé de passer à la vitesse supérieure. Et Hubert Patricot de conclure : "Le dernier temps fort de la semaine, c'est ce match contre Toulon. On espère qu'il sera à la hauteur de la semaine que l'on vient de vivre".

Contenus sponsorisés
0
0