Icon Sport

Top 14 - Laurent Labit (Racing 92) : "Imhoff veut faire changer d'avis les sélectionneurs argentins"

Labit : "Imhoff veut faire changer d'avis les sélectionneurs argentins"

Le 06/05/2018 à 00:26Mis à jour Le 06/05/2018 à 09:01

Contre Agen, le capitaine du Racing Juan Imhoff a sorti une performance quatre étoiles. Son entraîneur Laurent Labit donne les raisons de cet incroyable retour de flamme. L'Argentin va-t-il brouiller les cartes en vue de la finale de Champions Cup ?

Rugbyrama : Comment analysez-vous cette victoire face au SU Agen ?

Laurent Labit : L'objectif, c'était de prendre cinq points pour ne pas avoir à regarder ce que faisaient les autres. Voilà, le contrat est rempli. Nous sommes allés puiser dans les ressources, chez des joueurs qui ne jouent pas beaucoup, chez de très jeunes joueurs. Ils ont tous répondu à nos attentes et c'est satisfaisant.

Comment votre semaine de préparation va-t-elle s'organiser ?

L.L. : C'est une fin de saison très excitante, un sprint à l'image de ce que nous avons connu en 2016. Nous sommes d'ores et déjà tournés vers la finale de Bilbao. Un groupe de joueurs était resté au Plessis-Robinson pour travailler. Dès lundi, nous commencerons à nous pencher sur le jeu du Leinster, et ce jusqu'à mercredi. Nous rejoindrons ensuite Bilbao jeudi. A San Mamès, nous y représenterons le rugby français avec le plus de sérieux et de détermination possibles.

Joie du Racing 92 après l'essai de Juan Imhoff contre Agen

Joie du Racing 92 après l'essai de Juan Imhoff contre AgenIcon Sport

Votre capitaine Juan Imhoff, auteur de deux essais magnifiques, a sorti un match exceptionnel. A quoi le devez-vous ?

L.L. : Juan est un grand compétiteur. Il a été déçu parce qu'il a eu du mal à retrouver son meilleur niveau, à une époque de l'année. Dans un coin de sa tête, il pensait surtout faire son retour en équipe d'Argentine pour la tournée d'été mais les nouvelles qu'il a reçues du pays n'allaient pas forcément dans ce sens... Ca l'a beaucoup déçu. A un an de la coupe du Monde, il a néanmoins compris que ses performances de très haut niveau avec le Racing feront probablement changer d'avis les sélectionneurs argentins. A Vannes, il a été très fort.

Entre Marc Andreu et Juan Imhoff, vous risquez d'avoir des noeuds dans la tête au moment de composer votre ligne de trois-qarts en vue de la finale de Champion's Cup...

L.L. : J'aimerais avoir des problèmes comme ça sur tous les postes. Je vous rappelle qu'après la finale de Bilbao, il nous restera aussi une demi-finale de Top 14 à Lyon et, je l'espère, une finale au Stade de France. On aura besoin de tout le monde.

Juan Imhoff de Racing 92

Juan Imhoff de Racing 92Icon Sport

Lequel de ces deux ailiers démarrera à Bilbao ?

L.L. : Je le sais mais ne vous le dirai pas. Mais j'ai déjà ma composition d'équipe en tête.

Contenus sponsorisés