Icon Sport

Top 14 - La Rochelle : la vie sans Patrice Collazo

La Rochelle : la vie sans Collazo
Par Rugbyrama

Le 20/06/2018 à 13:55Mis à jour Le 21/06/2018 à 15:33

La fin de la saison rochelaise a été perturbée par la 7e place et des tensions en interne à la suite desquelles le manager Patrice Collazo a quitté le navire. État des lieux de la situation actuelle.

Il y a six mois, tous s'accordaient à prédire un avenir radieux pour le Stade Rochelais, fracassant sur la scène européenne et nationale. Les Maritimes naviguaient entre les trois premières places de Top 14, offrant un spectacle offensif impressionnant, tandis qu'ils se gagnaient un statut de favori pour la victoire finale en Champions Cup. Mais une mauvaise série de quatre défaites en championnat suivie d'une grosse désillusion en quart de finale de coupe d'Europe face aux Scarlets vint assombrir le ciel de Charente-Maritime.

Patrice Collazo (La Rochelle)

Patrice Collazo (La Rochelle)Icon Sport

La fin de saison prend même un tournant mouvementé avec le départ de Collazo, figure historique du club. L'ancien pilier est victime des désaccords qui régnaient en interne, devenus trop importants au fil des matchs. Résultat des courses : les dissidents Giorgadze et Garbajosa restent en poste respectivement à la conquête et aux lignes arrières. Le jeune retraité Jason Eaton rejoint le staff en tant que coordinateur sportif pour son influence dans le vestiaire tandis que Grégory Patat, coach des espoirs, est promu dans l'équipe une pour s'occuper des avants.

Un nouveau manager

L'organisation demeure ainsi jusqu'à l'arrivée du nouveau directeur sportif, Jono Gibbes. L'officialisation s'est fait attendre car les démarches rochelaises ont été nombreuses. Le néo-zélandais rejoindra La Rochelle en novembre seulement, afin qu'il honore son contrat avec la province de Waikato. C'est une recrue expérimentée qui vient diriger le Stade Rochelais, puisque l'ancien deuxième ligne international a déjà entraîné les avants du Leinster pendant 6 ans puis ceux de l'ASM jusqu'en 2017.

Grégory Patat (La Rochelle)

Grégory Patat (La Rochelle)Icon Sport

Il était aux commandes de l'Ulster la saison passée avant de rentrer au pays pour des raisons familiales. Jusqu'à son arrivée, prévue aux alentours de la 9e journée du championnat, les Maritimes seront donc entraînés par Grégory Patat et Xavier Garbajosa, sans l'autorité d'une direction sportive.

Un marché des transferts peu agité

Au sein du club, le climat de fin de saison a laissé des traces mais s'apaise peu à peu. Focalisé principalement sur la composition de son staff, le septième du championnat a enregistré assez peu d'arrivées de joueurs sur le marché des transferts. L'ouvreur des Hurricanes Ihaia West vient renforcer le poste qui a tant fait défaut l'an dernier, et les signatures de Marc Andreu et Lopeti Timani, des Melbourne Rebels, sont les bienvenues tant ils présentent des profils de rugbymen confirmés.

Marc Andreu (Racing 92)

Marc Andreu (Racing 92)Icon Sport

Finalement La Rochelle a dû composer avec peu de départs importants côté joueurs, ce qui laisse une ossature solide pour débuter une nouvelle saison. Attention toutefois aux sélections en équipe de France et chez les Barbarians qui privent le club de plus en plus d'éléments : Gourdon, Atonio, Bourgarit, Priso... Après une période de tensions, le Stade Rochelais semble avoir opté pour la stabilité du groupe afin d'incorporer au mieux la nouvelle hiérarchie. La reprise de l'entraînement est prévue lundi prochain.

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0