Icon Sport

Top 14 - La Rochelle domine le Stade Français qui se maintient dans l'Élite

La Rochelle domine le Stade Français qui se maintient dans l'Élite

Le 05/05/2018 à 22:49Mis à jour Le 05/05/2018 à 23:52

Succès bonifié des Maritimes (31-7) face au Stade Français qui ont rempli leur objectif dans l'optique d'une qualification. Si les Parisiens resteront dans l'élite l'année prochaine, les Rochelais devront patienter pour connaitre leur sort si Montpellier devait s'imposer à Lyon.

Alors que tout un stade était dans l'attente d'un résultat favorable du côté de Lyon, la victoire bonifiée des Maritimes ce soir sera insuffisante pour valider un billet en barrages. La déception est de mise pour les Charentais qui auront tenu la qualification l'espace de quelques minutes. Le Stade Français assure son maintien avec une énième défaite à l'extérieur en profitant de l'effondrement d'Oyonnax à Castres.En première période, le suspens fut relativement court puisque les Rochelais avaient exploité à merveille leur avantage numérique suite au carton jaune de Djibril Camara côté visiteurs (9').

Mathieu Tanguy à la conclusion d'un bon travail des avants sur le côté fermé (10', 10-0) et Pierre Boudehent profitant d'un jeu au large de qualité de ses partenaires (17-0, 15'), permettront aux Maritimes de s'envoler au score. La réaction Parisienne fut timide et sans éclats, malgré une rébellion sur le secteur de la mêlée fermée, chaque initiative fut synonyme d'échec. En manque de réalisme sur les quelques rares opportunités à leurs dispositions, les hommes du duo Azam-Dupuy ne pouvaient que constater les dégâts.

Les Charentais en remettaient une couche juste avant la pause et Arthur Retière, idéalement servi par Geoffrey Doumayrou, donnera une avance confortable sinon décisive auprès de sa formation (24-0, 40'). Avec un Brock James inspiré au pied comme chef d'orchestre, le contenu Rochelais était récompensé face à un bloc Parisien sans relief dans le premier acte pour une formation censée jouer son éventuelle survie dans l'élite.

Les Maritimes grands perdants de cette incroyable soirée

Le deuxième acte fut le fruit d'une très longue domination du Stade Français. Les visiteurs ont bénéficié de nombreuses situations favorables sans pour autant parvenir à concrétiser. Les Rochelais resteront néanmoins efficaces sur leur base défensive, solidaires et courageux pour conserver ce bonus offensif qui semblait encore vital dans la course à la qualification. Les Parisiens finiront par trouver la faille après de multiples temps de jeu par l’intermédiaire de Clément Daguin (24-7, 76') qui sauvera l'honneur. Un dernier effort des Charentais donnera un bonus offensif juste avant la sirène, Lekso Kaulashvili ira parachever la victoire Rochelaise dans les arrêts de jeu (31-7, 80').

Le grand perdant de la soirée est donc le Stade Rochelais, tout un public ayant retenu son souffle dans l'attente interminable d'une bonne nouvelle sous d'autres cieux. Terminant au pied des phases qualificatives, les Maritimes payent au prix fort leur période de doute au creux de l'hiver en ne parvenant pas à se hisser parmi les six premiers. Pour les Parisiens, si la saison fut longue et pénible à souhait, cette nouvelle défaite vient confirmer l'immense chantier qui se profile la saison prochaine pour un effectif en perte de vitesse. Le maintien en Top14 étant un moindre mal pour une formation qui devra tout construire ou presque à l'intersaison.

Contenus sponsorisés
0
0