Icon Sport

Top 14 - Kylan Hamdaoui (Stade Français): "Si on s’enflamme, on va vite être calmés"

Hamdaoui : "Si on s’enflamme, on va vite être calmés"

Le 30/08/2018 à 08:53Mis à jour Le 30/08/2018 à 10:51

TOP 14 - Auteur de deux essais face à Perpignan, Kylan Hamdaoui (24 ans) a parfaitement lancé sa saison sous ses nouvelles couleurs. Mais l’arrière du Stade français a bien conscience que son équipe ne doit pas céder à l’euphorie.

Rugbyrama : Kylan, ce premier match à Aimé-Giral face à un promu avait tout d’un piège. Dans les vestiaires, vous avez ressenti de la satisfaction ou un grand soulagement ?

Kylan Hamdaoui : C’était avant tout une très grande joie. On a préparé ce premier rendez-vous pendant des semaines et des semaines. On a disputé nos trois matchs amicaux à l’extérieur en vue de ce match. Durant notre préparation, on était focus sur ce déplacement à Perpignan pour valider tous nos efforts. Il y a en plus ce bonus offensif que tout le groupe est allé chercher.

Tous les observateurs ont souligné la qualité de votre performance. Les points positifs sont nombreux mais comment appréhendez-vous cette euphorie ?

K.H : Il faut relativiser. Le plus dur commence peut-être, garder la tête sur les épaules. Mais on ne s’enflamme pas pour le reste du championnat. Chaque année, on voit de nombreuses équipes démarrer à bloc et qui font du surplace après dix journées. Après, on va bien évidemment s’appuyer sur notre victoire à Perpignan pour bien préparer la réception de Bordeaux-Bègles. Ce premier match à domicile doit démontrer notre niveau d’exigence.

" Je me sens en confiance au sein d’un groupe très soudé "

Vous avez inscrit deux essais contre l’USAP. C’est un début rêvé…

K.H : J’étais vraiment impatient de jouer ce premier match. Je sais que je dois répondre présent dès le début, dans un Championnat où le niveau est beaucoup plus exigeant qu’en Pro D2. J’espère jouer le plus possible pour être utile à l’équipe. Mais je me sens en confiance au sein d’un groupe très soudé.

Heyneke Meyer (Stade Français)

Heyneke Meyer (Stade Français)Icon Sport

Avec l’arrivée de Heyneke Meyer, beaucoup s’attendait à voir un jeu plus fermé. Cela ne semble pas être le cas…

K.H : On veut gagner les matchs, peu importe la manière. Il se trouve qu’on a pu envoyer du jeu à Perpignan parce que les conditions s’y prêtaient et que notre bonne défense nous a permis de bien exploiter les turnovers. On sait que notre défense sera déterminante cette saison. On commence à bien assimiler ce que le staff nous demande. On va pouvoir mettre les choses en place petit à petit.

Hans-Peter Wild était présent à Aimé-Giral. Il a beaucoup investi cette saison. Avez-vous conscience qu’il y a beaucoup d’attente autour du Stade Français ?

K.H : Surtout de la part de l’extérieur, des journalistes. On lit beaucoup d’articles sur les déclarations passées, les ambitions de Monsieur Wild. Et avec ce premier match, on sent qu’il y a un regard particulier sur le club. C’est normal qu’il y ait des attentes quand on voit les investissements du propriétaire du club. Le Stade Français reste quand même un club avec une aura particulière dans notre championnat.

" On sera attendu, c’est certain "

Vous allez recevoir Bordeaux-Bègles et Toulon sans oublier un déplacement à Clermont. On mesurera véritablement les ambitions du Stade Français après ces trois matchs…

K.H : Cette première victoire reste anecdotique. Maintenant, on va vraiment se situer face à de grosses écuries du TOP 14. On sera attendu, c’est certain. Si on s’enflamme, on va vite être calmés. C’est là où il va falloir répondre présent. On va vite être fixés.

Quand vous voyez le carton rouge adressé à Sergio Parisse, avez-vous peur d’un excès de sanction ? Les joueurs peuvent-ils être déstabilisés concernant leur niveau d’engagement sur un terrain ?

K.H : On est beaucoup à ne pas se poser de questions. On y va à fond. Il y aura toujours des faits de jeu mais avant les matchs, on ne se prend pas la tête avec ce genre de questions. On est tout le temps à fond. Il faut faire confiance à l’arbitre pour trancher avec objectivité.

Contenus sponsorisés
0
0