Icon Sport

Top 14 - Grenoble, malin mercato

Grenoble, malin mercato

Le 06/06/2018 à 15:07Mis à jour Le 06/06/2018 à 15:22

Pour son retour en Top 14, le FCG doit réussir le miracle de dégraisser son effectif tout en le renforçant à des postes-clés. Une gageure qui semble pourtant en très bonne voie...

Promu en Top 14 après sa victoire en barrages contre Oyonnax, le FCG n’a pas vraiment eu le temps de savourer. Dès le dimanche suivant l’accession, les présidents Pilaud et Martinez se rendaient en effet au domicile du directeur sportif Franck Corrihons, dans l’optique de travailler au plus vite sur le nécessaire recrutement de la prochaine saison. Une tâche à laquelle les dirigeants isérois s’étaient déjà attelés au préalable, ayant obtenu en cours d’année les signatures des flankers Clément Ancely (Massys) et Steeve blanc-Mappaz (Vannes), ainsi que celles des centres Junior Raseola (Edimbourg) et Taleta Tupuola (Montauban), sans oublier celle du demi de mêlée d’Aurillac Théo Nanette.

Sona Taumalolo (Grenoble) - Finale : Perpignan vs Grenoble

Sona Taumalolo (Grenoble) - Finale : Perpignan vs GrenobleIcon Sport

Un recrutement – que ces derniers nous en excusent – estampillé Pro D2, qu’il s’agissait forcément d’affiner après la promotion à l’étage supérieur. D’autant que les Alpins avaient dans l’idée de procéder à un large dégraissement de l’effectif, avec les départs de 18 éléments. Pour cela ? Il s’est d’abord agi de conserver certaines forces vives. Prévu sur le départ, le pilier Sona Taumalolo a finalement été conservé. Une bonne nouvelle à laquelle s’était ajoutée quelques semaines plus tôt la conservation un deuxième ligne Leva Fifita (arrivé en joker et blessé à un doigt sur la fin de la saison), sans oublier celle de l’arrière et meilleur marqueur Lolagi Visinia, qui aurait rejoint l’Usap si le FCG en cas de non-montée du club en Top 14.

Des non-Jiff pour densifier le pack

Reste que ce "recrutement interne" n’était évidemment pas suffisant. Voilà pourquoi les Isérois, à l’enveloppe budgétaire fatalement réduite (18 millions d’euros de budget, sans oublier des quotas de Jiff à respecter), ont choisi de bien cibler leur recrutement et de frapper fort sur les postes de première ligne Ainsi au poste sensible de pilier droit, les Alpins ont réalisé deux superbes pioches avec le Montpelliérain Davit Kubriashvili et le Tongien Halani Aulika, venu de Sale. Deux renforts expérimentés auxquels se sont ajoutés, en première ligne, les arrivées de JC Van Rensburg (pilier gauche des Stormers, passé par Bayonne où il avait côtoyé Dewald Senekal) et le Briviste Mike Tadjer (talonneur).

Mike Tadjer - Brive

Mike Tadjer - BriveIcon Sport

Des renforts auquel il faut ajouter celui, au niveau du staff, de Jean-Noël ërrin (entraîneur des Crabos cette saison) qui sera promu pour s’occuper du secteur spécifique de la mêlée dans toutes les catégories du club, à commencer par l’équipe première. Enfin, le recrutement au niveau du pack a été clôturé par l’arrivée du puissant numéro huit du lou Taï Tuifua, dans un registre frontal qui manquait quelque peu aux Isérois. L’effectif au niveau des trois-quarts se voyant de son côté complété par l’arrivée en prêt du jeune Girondin Pablo Uberti (remplaçant numériquement Sawailau, parti de son côté en prêt à Perpignan) et bien sûr l’arrière Gaëtan Germain, qui retrouve sa région d’origine, après de belles saisons passées à Brive qui lui ont valu à plusieurs reprises le titre de meilleur réalisateur du championnat.

Un demi de mêlée et Rhule pour conclure ?

Recrutement bouclé, alors ? Pas vraiment. À dire vrai, le chantier ne sera considéré comme terminé qu’une fois la question de la charnière réglée. Le FCG dispose en effet de deux jeunes demis de mêlée, Lilian Saseras et Jérémy Valençot, ainsi que de deux ouvreurs sans réel vécu en Top 14, Franck Pourteau et Adrien Latorre. Un manque d’expérience que le départ de David Mélé, décisif en fin de saison dernière, ne fait qu’amplifier…

David Mele - Grenoble

David Mele - GrenobleIcon Sport

Pour le combler, le cas du Toulonnais Sébastien Tillous-Borde était ainsi à l’étude, mais ne devrait finalement pas aboutir. La piste devrait ainsi plutôt mener vers un demi de mêlée également capable de couvrir le poste d’ouvreur, sachant que le club cherche aussi à se séparer de son troisième numéro 10, Burton Francis. Par ailleurs, les Isérois cherchent à se doter parmi leurs lignes arrières d’un "facteur X" supplémentaire, et semblent selon les médias sud-africains avoir jeté leur dévolu sur l’ailier des Springboks Raymaon Rhule (7 sélections) qui pourrait être libéré par les Stormers. Affaires à suivre…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0