AFP

Top 14 - Christophe Urios : "Je suis branché sur la saison prochaine"

Urios : "Je suis branché sur la saison prochaine"

Le 14/06/2018 à 18:20Mis à jour Le 14/06/2018 à 18:26

Le manager de Castres Christophe Urios était de passage à Auckland en début de semaine avant de s'envoler pour Christchurch et affronter les Crusaders avec les Barbarians (vendredi, 9h35, heure française). Le titre de champion de France remporté avec le CO est déjà derrière lui.

Après le titre de champion de France, vous avez décollé avec les Barbarians et vous préparez un premier match face aux Crusaders, ce vendredi à Christchurch. Comment vivez-vous cette période intense ?

Je surfe sur quelque chose que je ne contrôle pas trop. J'ai assez bien contrôlé la phase finale, mais à partir de la victoire, je me suis mis dans la machine à laver et je me suis laisser porter. Il y a eu le retour à Castres qui a été sublime puis la préparation du départ, le départ, l'arrivée ici. Il fallait vite se remettre vite les mains dans le cambouis.

Ça permet de vite redescendre sur terre...

On peut le voir comme ça effectivement (rires). Surtout de ne pas manquer d'humilité car il faut y retourner sur le terrain. Travailler la touche par exemple, ce n'est pas moi qui le fait en club. Donc, j'ai dû me remettre à travailler la touche. Heureusement, j'ai des gamins qui sont bien. Mais je savais dès le départ que ça se passerait comme ça.

Christophe Urios - Castres

Christophe Urios - CastresIcon Sport

Trois joueurs de Castres, Antoine Tichit, Armand Batlle, et Julien Dumora sont avec vous avec les Barbarians, sont-ils toujours dans l'euphorie du titre ?

Ils sont comme moi. Ils sont dans l'euphorie mais sans perdre la tête. Ils sont contents de ce que l'on a fait. Mais c'est déjà derrière moi, peut-être que pour eux c'est un peu moins vrai. Je suis engagé dans un processus qui concerne déjà la prochaine saison. Eux, ils sont encore sur l'euphorie.

Avez-vous déconnecté avec Castres depuis votre départ de France ?

Ah non, je suis branché sur la prochaine saison. Mais pour moi, ce n'est pas un problème. Je travaille actuellement sur la planification de toute la saison qui arrive et je me régale. Pour moi, ce n'est pas un problème, c'est même un plaisir. C'est un travail invisible mais qui est très important.

Contenus sponsorisés
0
0