Icon Sport

Top 14 - Brive une saison en enfer

Brive, une saison en enfer
Par Rugbyrama

Le 07/06/2018 à 15:18Mis à jour Le 07/06/2018 à 16:11

Avec un départ catastrophique, les Brivistes n’ont pas réussi à combler leur retard et descendent donc en Pro D2 la saison prochaine. Toutefois, ils ne comptent pas rester longtemps dans l’antichambre du rugby français.

Le fil de la saison : Brive a oublié de passer la première

Benjamin Lapeyre (Brive)

Benjamin Lapeyre (Brive)Icon Sport

Il a fallu attendre la 7e journée pour apercevoir la première victoire des "Coujous" face à Castres, champion de France en titre. A mi- saison, après les probants succès contre Montpellier (29-10) et Toulon (13-12), tout portait à croire que Brive avait enfin démarré sa saison. Mais, rapidement, les Brivistes replongeaient dans leur travées avec encore une nouvelle série de 6 défaites de suite. Incapables de battre le Stade Français et Oyonnax, des candidats au maintien, ils se sont sabordés tout seul et descendent donc à l’étage inférieur.

Le tournant de la saison : les 20 dernières minutes face à Lyon

Les six défaites de suite en début de saison ont pesé dans le décompte final mais les vingt dernières minutes contre Lyon, ont constitué le "coup de grâce" d’une saison cataclysmique. Avec 9 points d’avance face à Lyon, à 15 minutes de la fin, les "Noir et Blanc" ont totalement déjoué et concédé deux essais en fin de match par Liam Gill et Baptiste Couilloud pour s’incliner au final 27-25. Ce revers a fait très mal dans les têtes et ils n’ont jamais réussi à se relever de cette déroute.

Le chiffre : une attaque en berne

Si la défense est un point fort de Brive depuis des années, l’attaque consiste une nouvelle fois le point noir briviste tout au long de la saison. Les "Coujous" ont terminé à la dernière place des meilleures attaques avec 485 points inscrits, loin derrière le Stade Français (540 points). En 26 matchs, ils ont décroché un seul bonus offensif, face aux finalistes montpelliérains. Avec le départ de Teddy Iribaren, le jeu a perdu en fluidité et on n’a senti personne capable de porter l’attaque du CAB.

Le joueur : Said Hirèche

Si des joueurs comme Gaëtan Germain et Samuel Marques ont terriblement déçus cette saison, d'autres ont réussi à tirer leur épingle du jeu. On aurait pu choisir Benjamin Lapeyre pour sa saison mais Said Hirèche a tout au long de la saison porté son équipe.

Said Hireche (Brive)

Said Hireche (Brive)Icon Sport

Capitaine et leader de vestiaire, le troisième ligne a surnagé dans un collectif en perdition. Au club depuis 2013, il apporte toute sa soif et son envie défensive. Preuve de la fidélité du joueur de 32 ans, il continuera l'aventure la saison prochaine en Pro D2.

La décla : Arnaud Mignardi, centre du CAB :

" Que le club se serve de la Pro D2"
Arnaud Mignardi (Brive)

Arnaud Mignardi (Brive)Icon Sport

L’avenir : le Top 14 sinon rien !

Aujourd’hui, l’objectif est clair : la remontée en Top 14 ! Avec la volonté de reprendre l’ascenseur aussitôt, les dirigeants brivistes se sont donné les moyens de leur ambition. L’arrivée de Jérémy Davidson a influé sur la venue de Stuart Olding, après son licenciement de l’Ulster. Malgré le départ de joueurs cadres comme Gaëtan Germain, Benito Masilevu et Fabien Sanconnie, Brive pourra compter sur un des meilleurs effectifs de Pro D2 la saison prochaine.

Contenus sponsorisés
0
0